Changer le monde en 2 heures -Tome 1-Pierre Chevelle

Guide pratique permettant de découvrir des moyens faciles de s’engager pour une cause

Thème : changer le monde, s’impliquer, engagement dans des projets à impact social ou environnemental, micro-engagement

Changer le monde en 2 heures Tome 1 - Pierre Chevelle

Résumé

Ce guide pratique propose 10 projets atypiques qui permettent à chacun de s’impliquer un peu plus dans des projets qui visent à améliorer le monde dans lequel nous vivons.

 

Ce que j’en pense

Ce guide et ses petits frères que je présenterai par la suite devraient être déclarés d’utilité publique !

94% des français souhaitent faire quelque chose mais seulement 20% le font.

L’un des principaux freins au passage à l’action c’est la croyance que s’engager pour une cause c’est forcément chronophage. Souvent il y a aussi celle de penser qu’on n’a de compétence spécifique à apporter. Pour ma part, j’ai toujours regretté de ne pas être médecin ou infirmière car je m’imaginais que c’était uniquement ce genre de compétence qui pouvait être utile dans un cadre humanitaire. Et puis, il y a aussi notre méconnaissance totale du secteur de l’engagement. Ce guide est là pour y remédier et surtout pour nous offrir des pistes d’engagements peu chronophages mais qui pourront nous donner l’impulsion du départ et nous donner envie peut-être d’en faire plus.

Ce que j’ai aimé par dessus tout, c’est la diversité des projets dans lesquels on peut s’investir. Et puis ça peut être un engagement “one shot” ou plus. Pas de discours moralisateur, il y a pas de projets plus valorisants que d’autres, il suffit de choisir celui ou ceux qui matchent avec notre sensibilité. Personnellement, j’essaye déjà depuis plusieurs mois de me rendre régulièrement sur le site de Goodeed pour faire des dons gratuits ce que je vous encourage à faire aussi). Ce fut mon premier engagement sérieux et je m’y tiens. Mais forcément je savais que ce ne serait qu’un début.

Je suis donc particulièrement ravie d’avoir sous la main ce guide qui me permet de m’engager pour d’autres causes qui me tiennent à cœur comme l’environnement. Je me suis notamment inscrite pour la journée française du World Cleanup avec Let’s do it, le 15 septembre 2018, (initiative exceptionnelle qui n’a pas vocation à se répéter chaque année et qui vise à nettoyer la planète en un jour), tout comme j’ai téléchargé l’application TrashOut qui permet de participer à la géolocalisation des zones à nettoyer.

J’ai bien sûr aussi noté d’autres projets qui m’intéressent en dans lesquels je compte bien m’investir, notamment tout ce qui est partage de compétences et d’idées mais c’est surtout le parcours d’entrepreneur social de Ticket for change qui m’interpelle complètement. C’est trop tard pour cette année mais je me suis inscrite à leur newsletter en attendant la réouverture de la formation “accompagnement au lancement d’une start-up à impact positif” et à leur Mooc “Entrepreneur du changement. L’aventure va être passionnante ! Les entrepreneurs de la géniale petite appli “Yuka” qu’on a tous dans nos smartphones pour faire les courses, sont un des nombreux talents lancés et révélés grâce à cette organisation. C’est donc du lourd !

Mais il y a tout un tas d’autres possibilités, comme de participer à une “disco soupe”. C’est à dire à récupérer les invendus fruits et légumes et à faire une énorme soupe qui sera offerte dans la rue. le concept est absolument génial et il suffit de savoir éplucher les légumes pour pouvoir participer, s’amuser, aller à la rencontre des autres et être utile.

On peut faire demander l’arrondi en caisse dans un certain nombre d’enseignes (Franprix, Maison du Monde, Sephora). Ça a l’air de rien mais ce simple petit geste permet à des tas d’association de solidarité de pouvoir compter sur un soutien financier régulier. Il peut aussi être mis en place dans l’entreprise sur les fiches de paie ou demandé dans certaines banques sur le relevé bancaire.

On peut collaborer à Wikipédia. Cette ONG vit grâce aux dons et aujourd’hui son contenu ne contient pas plus d’erreur que les encyclopédies classiques et c’est surtout (ce à quoi on ne pense pas ) une énorme source de connaissances pour tous ceux qui vivent dans des pays où ils n’ont pas accès à l’éducation comme chez nous. Si on a peur de se tromper, on peut contribuer simplement en faisant des corrections sur l’orthographe ou la mise en page des articles. Mettre des virgules… De toute manière, la communauté de Wikipédia est bienveillante et très réactive, en cas d’erreurs, les autres utilisateurs les détectent et rectifient ce qui doit l’être.

Bref ! Pas besoin spécialement d’avoir des idées.

Aujourd’hui partout dans le monde, il y a des gens qui ont la solution ou une partie de celle-ci aux différents problèmes de la planète. Ce ne sont pas les idées qui manquent, mais la nécessité qu’elles puissent grandir en ayant un appui massif de tout un chacun. Donc participer à faire grandir des projets, c’est agir activement à les faire connaitre et à leur donner un maximum de périmètre d’action. Il suffit donc de se demander quelle situation on trouve anormale et qu’on voudrait voir changer et de sélectionner une solution qui marche déjà pour l’aider à se développer.

En plus, en format numérique, ces guides sont entre 2 et 3 euros ! Franchement il n’y a plus aucune excuse pour ne pas sauter le pas de l’action !

A vous de jouer !! Clignement d'œil

 

Je vous mets également le lien vers la chaine YouTube de Pierre Chevelle

 

 

Changer le monde en 2 heures - Pierre Chevelle

ACHETER SUR AMAZON

 

Changer le monde en 2 heures - Pierre Chevelle TOME 2

ACHETER SUR AMAZON

Changer le monde en 2 heures - Pierre Chevelle Tome 3

ACHETER SUR AMAZON

CHANGER LE MONDE EN 2 HEURES – PIERRE CHEVELLE

4 thoughts on “Changer le monde en 2 heures -Tome 1-Pierre Chevelle

    1. Ouiii c’est le but ! Donner envie de se lancer, le micro engagement permet de s’engager sans dépasser un cadre qui deviendrait trop chronophage. Libre à nous ensuite de vouloir aller plus loin. Comme on dit : il n’y a que le premier pas qui coûte 🙂

Laisser un commentaire