Ecosysteme -Rachel Vanier

Le phénomène des start-up n’est pas nouveau dans le paysage économique et cela d’autant plus à une époque où les cycles ont tendance à s’accélérer et pourtant elles n’avaient pas encore véritablement pénétré le monde de la littérature. C’est chose faite avec ce roman de Rachel Vanier !

Jusqu’à présent on avait droit à des histoires qui finissent par toutes se ressembler, de personnages piégés par les réseaux sociaux ou de hackers redresseurs de torts/ou pas, mais le monde de l’entreprenariat 2.0 restait obstinément en retrait de l’univers romanesque comme s’ils étaient antinomiques, comme si ne pas écrire sur cette nouvelle réalité économique permettait de ne pas lui donner corps.

Dans Ecosystème, Rachel Vanier (qui est aussi la directrice de la communication de Station F, l’incubateur géant de start-up à Paris créé par Xavier Niel) réconcilie ces deux univers pour nous proposer l’histoire de deux jeunes entrepreneurs d’aujourd’hui qui de concours de pitchs en growth hacking poursuivent leur rêve de start-up à l’instar de leurs idoles millionnaires.

Rachel Vanier - Ecosysteme

Le résumé d‘ »Ecosystème »

Marianne et Lucas ont chacun un rêve : l’un est développeur et aime coder propre, l’autre se rêve CEO (chief executive officer). Ça tombe bien ! Dans le mode des start-up ce sont des rêves qui s’additionnent pour faire de bonnes associations mais encore faut-il savoir quel rêve on poursuit vraiment… Ces deux amis d’enfance avancent en trébuchant d’échecs en succès, toujours sur le fil du rasoir. Après s’être coassociés à Charles, un autre excellent développeur, dans cet écosystème start-up parisien où l’on s’arrache les talents pour faire la différence, se faire corporate-larguer par l’un d’eux est une catastrophe ! Mais il en faut plus pour abattre Marianne qui habilement conseillée va buzzer (dans ce milieu où l’on cache ses déboires) avec un billet de blog sur Hacker News qui fait état de leur situation. Mais reprendre la main ne suffit pas, d’autres déconvenues sont à prévoir…

C’est alors le départ pour San Francisco car c’est dans la Silicon Valley que tout se joue et qu’ils seront le mieux placé pour défendre leur projet et décrocher des investisseurs prêts à parier sur l’avenir de leur start-up.

De Paris à San Francisco, on découvre l’entreprenariat 2.0, ses codes, son vocabulaire, cet univers dont les maîtres à penser sont les fondateurs d’Uber, Apple, Airbnb, Dropbox, Amazon… et dans lequel le rapport au temps est crucial. Un projet doit voir le jour, prouver sa stratégie de croissance scalable, trouver ses financeurs et se développer sans bug, sur un cycle temps le plus court possible car l’hyper compétition ne laisse pas de place ni à l’erreur, ni au doute.

Bousculés par les “règles du jeu” brutales auxquelles est confronté tout start-upper, nos deux héros vont alors se retrouver face à eux-même. L’un privilégie le voyage, l’autre la destination. Autant Lucas découvre enfin, à San Francisco, un endroit où il se sent à sa place et s’épanouit, autant Marianne doit faire face à des choix et à des interrogations : à savoir quel rêve poursuit-elle vraiment ? Un titre de CEO ou veut-elle vraiment lancer une start-up qui doit penser le monde différemment ? Mais dans ce nouvel Eldorado, moins qu’ailleurs, on a le temps pour ce genre de questionnement/doute existentiel car non seulement il faut trouver “l’idée qui doit changer le monde” mais il faut encore accomplir les 99% d’actions nécessaires à son existence avec une foi et un égo inébranlable.

J’ai adoré ce roman réaliste qui ne vend pas une vision idéalisée (ou à l’inverse qui sombrerait dans le catastrophisme) du nouvel entreprenariat. On a beau rêver de voir sa start-up devenir une licorne (voire une hyper licorne à l’instar de Facebook), l’entrepreneur reste celui qui poursuit un rêve, celui de mettre fin à une frustration collective en repensant le monde et doit mettre toutes ses forces dans la bataille pour y parvenir (et doit à ce titre, faire montre de talents ou d’une personnalité exceptionnelle).

C’est le roman parfait pour tous ceux qui n’ont pas encore réalisé qu’on avait quitté la société industrielle et n’ont pas vu s’amorcer sa post révolution. Il permet de mieux comprendre la nouvelle économie, le monde d’aujourd’hui et de demain sans se retrouver largué par son langage codé et son univers technologique.

On s’attache et on s’attendrit sur les faiblesses et les difficultés de ces deux anti-héros qui vivent dans leur bulle 2.0 et s’accrochent à leur rêve comme l’on fait avant eux Mark Zuckerberg dans sa chambre d’Harvard, Elon Musk avec son rêve de voiture électrique et sa fusée pour Mars, Larry Page et Sergey Brin (Google) dans leur garage … d’ailleurs chaque chapitre du livre se réfère, d’une courte citation, de ceux qui pensent le monde de demain et font ce nouvel entrepreneuriat.

Un récit bien écrit et bien construit, qui ne connait pas de temps mort ou de développements trop techniques tout en maintenant le suspens jusqu’à la dernière ligne. Je l’ai lu d’une traite, happée par cette comédie humaine contemporaine qui oscille entre romantisme, fantasmes, machisme et brutale réalité avec en fond sonore cette petite musique des mots émaillée de jargon geek qui lui donne cette sonorité unique, so 2.0.

Bref ! Un vrai coup de cœur ! LE roman d’aujourd’hui a avoir lu si vous ne voulez pas aussi passer pour un “has been” en littérature contemporaine Clignement d'œil

 

Rachel Vanier - Ecosysteme image

ACHETER SUR AMAZON

ECOSYSTEME – Rachel Vanier – Editions Intervalles

3 thoughts on “Ecosysteme -Rachel Vanier

  1. Je ne suis pas tout à fait sûre de pouvoir apprécier ce roman, en revanche c’est une excellente référence au vu de ton article pour une amie travaillant dans l’économie sociale et solidaire et les pépinières et hôtels d’entreprises ! Je note, merci beaucoup !

    1. Merci beaucoup pour ton petit mot 🙂
      C’est drôle, je constate que beaucoup de personnes craignent de ne pas se sentir en phase avec le sujet alors qu’il est traité de façon romanesque et qu’il s’agit du monde qui se fabrique autour de nous.
      C’est véritablement passionnant et facile à lire.
      Mais si tu l’offres à ton amie peut-être seras-tu tentée de le lui emprunter ensuite 😉 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *