La fratale des raviolis – Pierre Raufast

Premier roman de Pierre Raufast, qui me fut prêté par une libraire passionnée, est pour moi une véritable découverte. J’étais déjà conquise par le titre iconoclaste, il ne restait plus qu’à plonger dans l’univers inventif et truculent de l’auteur.

La fratale des raviolis -Pierre Raufast

Quand une épouse lasse d’être trompée par un époux qui avoue le faire par inadvertance (et oui ! Il semblerait que ce soit possible Clignement d'œil ) décide de s’en débarrasser en lui concoctant des raviolis empoisonnés.

Tout roule sauf qu’au moment de passer à table, la voisine amène son fils à garder. Comment l’empêcher de consommer ces mortels raviolis ? C’est tout le problème qui se pose à l’épouse qui n’a jamais été prompte à prendre une décision, ce qui va nous donner l’occasion de sauter d’histoires en histoires, par associations d’idées, le temps de sa réflexion.

De l’arnaqueur de vieilles dames, au jeune garçon psychopathe et fin stratège exterminateur de rats-taupes, à l’épisode de la peste bubonique à Marseille en 1720, on envisage les différentes façons de se débarrasser d’un élément gênant ou indésirable et on flirte bien souvent avec l’humour noir.

Roman à tiroirs ou gigogne, ce récit qui peut sembler un peu décousu pour qui aime une seule et même intrigue du début à la fin du roman est néanmoins rondement mené. Chaque chapitre est relié à un autre et de la même manière que l’on égrène un chapelet (pour sauver l’enfant ou l’âme du bientôt défunt mari ?) on avance dans l’histoire, perle après perle, prisonnière de sa petite musique tour à tour légère, déconcertante, loufoque, surprenante, drôle ou parfois un peu rugueuse ou terrifiante.

Chacune de ces petites histoires qui pourraient se suffirent à elles mêmes, sont autant de faits scientifiques, de découvertes, d’évènements historiques que l’auteur a noté dans un petit carnet en vue de composer une future histoire qui sera contenue dans un ensemble plus vaste constituant un récit. C’est l’idée de la fractale. Les objets fractals pouvant être envisagés comme des structures gigognes en tout point, à l’image de ces poupées russes qui renferment une figurine identique. Vous l’aurez compris, le titre se réfère à la structure du roman Sourire

Après un début jubilatoire qui promettait beaucoup, j’ai été un peu déçue par la suite. Et puis la curiosité de ces petites histoires qui nous tirent les unes vers les autres l’a emporté.

Finalement j’attendais impatiemment de connaitre le dénouement de cette affaire de raviolis empoisonnés, mais là encore je fus un peu déçue, la fin étant est un peu loufoque et, en même temps terrifiante, mais je ne vous laisse le découvrir par vous même…

Un page turner qui se lit d’une traite, une parfaite lecture de week-end ou de vacances. J’ai aimé apprendre tout un tas de petites choses : faîts scientifiques, historiques, animaliers… mais il m’a manqué un petit quelque chose dans ce livre sans que je puisse vraiment déterminer quoi.

Ce qui ne m’empêche pas de sauter directement sur un autre de ces romans : “La variante chilienne” Sourire

 

La fratale des raviolis - Pierre Raufast

ACHETER SUR AMAZON

La fratale des raviolis – Pierre Raufast – Editions Alma ou Folio

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *