Le secret du mari – Liane Moriarty

Numéro un pendant un an dans la liste des best-sellers du New York Times, ce roman d’une jeune australienne mérite qu’on y regarde de plus près.

Peut on réellement vivre sa vie selon des règles que l’on aurait édicté au départ ?

C’est certainement ce que pensaient chacun des 3 personnages féminins de cette histoire, des femmes de la middle classe américaine qui se partagent entre mari, enfants et activité professionnelle avec pour seul objectif que tout roule le mieux possible. Mais la vie a plus d’un tour dans son sac pour faire dérailler le train même quand on croit tout avoir sous contrôle et pouvoir tout ranger dans des petites boites plastiques bien étiquetées.

C’est d’abord Rachel qui a perdu sa fille, assassinée 7 ans auparavant et qui tente de survivre dignement. Cécilia la mère de famille parfaite, chef de secteur Tupperware, mariée au beau John-Paul, qui découvre au grenier la lettre perdue de celui-ci et la brutalité de son secret. Tess qui se croit heureusement mariée, qui travaille en famille et qui apprend médusée que les deux êtres qui comptent le plus pour elle, son mari et sa cousine Felicity, sont tombés amoureux.

Un récit sur le destin croisé de trois femmes aux vies ordinaires, à priori ennuyeuses. Du moins c’est ce que l’on s’imagine au départ, avant que tout ne dérape…

IMG_8928

 

On va comprendre peu à peu les liens qui unissent ces trois femmes que la vie a brusquement décidé de bousculer sans ménagements.

Une écriture fluide et rythmée, sans temps mort, un suspens habilement entretenu qui nous pousse à tourner page après page pour savoir où toute cette histoire va nous mener. On change de personnage à chaque chapitre, c’est un peu déconcertant ou agaçant au départ, et puis on en comprend la logique : l’histoire rebondit de l’une à l’autre pour progresser jusqu’à une chute surprenante qui pousse à la réflexion.

Comment vivre avec le secret d’un autre ? Que faire de ses principes, de ses valeurs, de son sens de la justice, de ses convictions ? Que privilégier ?

Une histoire sur les choix, les petits arrangements que l’on est inévitablement obligé de faire avec la vie et avec soi même car rien n’est malheureusement tout blanc ou tout noir, sur l’égo mais aussi le pardon.

“Parfois, quand je regarde en arrière, je me dis : Punaise ! Qu’est ce qu’on a dramatisé ! Tout était noir ou blanc. Chacun a campé sur ses positions sans jamais se laisser fléchir. Quoi qu’il arrive, Tess, ne t’enferme pas dans la raideur. La vie demande un peu de … souplesse.” (Extrait)

Des personnages ordinaires, qui ont quelque chose de la desperate housewife (comment ne pas penser à Bree Van de Kamp avec Cécilia) que l’on retrouve aux prises avec des conflits intérieurs impossibles et qui m’ont souvent arraché un sourire malgré le drame qui se joue. Comment justement ne pas s’attacher à Cécilia, irritante femme parfaite qui doit continuer à jouer impeccablement son rôle social alors qu’elle est au bord du burn out depuis qu’elle doit porter le secret de son mari ? Cela donne lieu à quelques situations ubuesques et à des monologues intérieurs presque désopilants. Parce que là est la force de ce roman qui jongle avec les évènements douloureux et dramatiques : nous éviter de juger les personnages pour essayer au contraire de les comprendre. Roman profondément humain, on se surprend à se demander “Et moi  ? Comment aurais-je réagi dans cette situation ?”

J’ai beaucoup aimé ce livre, parce que tout n’y est pas parfaitement moral, avec des personnages confrontés aux mauvais coups de la vie qui les malmènent qui se débattent, qui font ce qu’ils peuvent pour s’en sortir et enchainent les comportements déraisonnables, les trahisons qu’on taie, les erreurs et les compromissions. Mais c’est aussi des égos maltraités qui tentent de s’ajuster à la situation et de redresser la tête.

Cette vie que chacun croyait avoir apprivoisé, tout d’un coup s’échappe et leur joue des tours pendables. Mais face à l’adversité ou l’impensable, il faut bien réagir et continuer de vivre …

Indéniablement le roman de cet été si vous cherchez à lire un très bon roman pendant vos vacances qui peut vous inviter à la réflexion.

Ma note : Ma note :

 

Le secret du mari - Liane Moriarty

Acheter sur AMAZON

2 thoughts on “Le secret du mari – Liane Moriarty

  1. Bonjour Livres à Lire !
    Quelle belle chronique ! Je suis séduite et vais foncer acheter ce roman. Un peu plus ou un peu moins dans ma PAL, je ne suis plus à ça près…
    Mais là, vraiment ta chronique me donne envie d’y plonger le nez dés cet été ! Merci et belles lectures !

    1. Merci Maud pour ton commentaire enthousiaste!
      Cela dit ce bouquin le mérite, je te souhaite donc moi aussi de belles lectures! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *