Camille et Merveille – Ludovic Roubaudi

Ludovic-Roubaudi-Camille-et-Merveille.

Roman poétique et fantasque sur l’amour, les relations parents-enfants, le poids du doute. Déconcertant et absolument irrésistible.

Thème : Roman d’amour, manipulation, mensonge, doute, calomnie, parents/enfants, silence, secrets, inceste, parole.

 

Camille et Merveille - Ludovic Roubaudi

CAMILLE ET MERVEILLE – LUDOVIC ROUBAUDI

 

Résumé de l’éditeur

 

Quand il ne vend pas des couteaux à huître sur des foires, et qu’il ne discute pas avec Nadège, la vendeuse d’égouttoirs, Camille cherche à réconcilier ses deux voisins qui se haïssent : Mme Fillolit, vieille dame acariâtre, d’origine espagnole, et Dlahba, le maçon slave et bougon.
Lorsqu’il rencontre Merveille devant leur porte, son cœur chavire, sa vie bascule. Qui est vraiment cette jeune femme ? Un épais mystère l’entoure. Camille et Nadège enquêtent. Les voilà soudain accusés des pires crimes et menacés. Le mystère sera-t-il levé ? Les secrets de famille déterrés ?
De foire en foire, de Lille à Arles ou Montpellier en passant par la Bretagne, Camille et Nadège tentent d’en savoir plus sur la très troublante et très énigmatique Merveille. S’instaure alors un climat digne d’un sombre thriller que vient percer la lumière d’un amour absolu.

 

2 adjectifs qui résument le livre

 

Fantaisiste : Le contexte et le ton donné à cette histoire qui pourrait être sombre et lourde lui donne un côté poétique et léger

Emouvant : car cette histoire fait ressortir l’humanité des personnages et leurs failles et puis c’est une belle histoire d’amour.

 

Ce que j’en pense

 

Déjà rien que le titre et la splendide couverture, absolument réussie, des éditions Folio ont suffit à me faire chavirer. Je n’avais jamais entendu parler ni de ce livre, ni de l’auteur et je n’ai pas hésité une minute à le prendre. Et je ne regrette pas car j’ai eu un vrai coup de cœur pour cette histoire.

Je vous plante le décor, ça donne une idée du début carrément barré de cette histoire dont on se demande dans un premier temps où elle va bien pouvoir nous mener. Des personnages truculents qui vivent dans des constructions ubuesques dans la cour d’un immeuble et se détestent. Camille quant à lui loge d’ailleurs dans le garage à vélos.

Et puis, surgit Merveilleuse, une jeune femme splendide qui semble tout ce qu’il y a de plus normal, et Camille tombe irrémédiablement amoureux. C’est le début d’une belle histoire d’amour mais aussi des ennuis. Car qui est-elle ? La femme merveilleuse dont il est tombé amoureux ou cette diabolique manipulatrice que lui dépeignent ses propres parents ?

« S’il avait osé une question ! Si elle avait eu le courage d’un aveu, ils auraient pu se préparer, jamais le passé n’aurait pu réclamer son dû aussi facilement. Le silence c’est un carton posé sur un rocher au milieu de la route. Ça le camoufle mais n’empêche pas la calandre de la voiture qui le heurte de s’y briser. Une histoire doit être plate à son commencement. Comme une feuille blanche posée sur une table de verre. Sans crevasses invisibles, sans cloques que le stylo réveille. Le passé doit être dit pour ne pas avoir à être découvert par la suite. »

Parce qu’il y a pire que la simple calomnie, il y a celle qui émane de ceux qui sont sensés justement nous protéger du pire, nos propres parents. Et c’est bien pour cette raison, que c’est d’autant plus troublant.

Et c’est là toute l’habilité de l’auteur, parce que chaque personnage peut être à la fois merveilleux et irréprochable ou se révéler plein de zones d’ombre. Il n’y a pas de fumée sans feu or dans cette histoire au final, il peut y avoir le feu chez chaque personnage. Comment Camille peut-il s’y retrouver ? Même Nadège, sa meilleure amie qui tente de se cantonner à un raisonnement cartésien et de s’en tenir aux faits, n’y voit pas plus clair que lui.

“A quoi reconnait-on une manipulatrice ? A sa formidable capacité à être indétectable.”

 

« Elle jouait sous le jour comme le vent dans les feuilles grises t vertes de l’olivier du fond du jardin. Elle ne marchait pas, elle naviguait des hanches et ses pas si souples frôlaient à peine le sol. Était-il possible de posséder autant de grâce et d’élégance sur un cœur noir ? »

 

Tout le monde a toujours quelque chose à cacher et c’est bien le problème. Selon l’angle de vue que l’on adopte sur les évènements, on peut les interpréter de la manière que l’on veut : à charge ou à décharge.

Impossible pour Camille de démêler le vrai du faux, que peut-il faire ? Suivre ses sentiments, laisser le doute de côté puisque rien n’est avéré et se dire on verra bien puisqu’il est impossible de trancher ?

J’ai adoré ce texte bien mené, où se mêle amour, tendresse, poésie, fantaisie, légèreté, et suspens. C’est léger à lire comme une bulle et pourtant beaucoup plus profond qu’il n’y parait. Ce texte aborde des questions comme la question de la difficulté d’établir une vérité qu’il s’agisse de la parole des enfants tout comme celle des adultes, du poids du doute et du silence dans une relation et de ce que ça abime, mais aussi des relations compliqués entre parents et enfants (Camille et sa famille ne sont pas en reste).

On y trouve aussi des anecdotes amusantes comme sur l’hymne national anglais “God save the Queen” ou encore, j’ai découvert ce qu’est la langue des oiseaux : cette manière très particulière de donner du sens aux lettres, aux mots ou aux phrases, qui nous parle du monde, du sens tel que notre inconscient le perçoit (ex Mer-veille).

En tout cas, Ludovic  Roubaudi aime les mots mais ne comptez pas sur lui pour vous donner les clés de cette histoire. Il vous laissera vous débrouiller pour y mettre vos mots ou maux, car le monde est toujours tel qu’on le perçoit à travers son propre filtre.

Bilan : Un livre à lire si vous aimez les jolies histoires fantaisistes et poétiques et si vous avez envie de vous changer les idées tout en gardant les pieds sur terre. J’ai adoré ! ♥♥♥

 

 

Ludovic Roubaudi - Camille et Merveille

ACHETER SUR AMAZON

ACHETER en occasion sur RAKUTEN

 

CAMILLE ET MERVEILLE – LUDOVIC ROUBAUDI – Editions Folio

 

 

 

 

Laisser un commentaire