Aurelie Delahaye - Embrasser l’inconnu
Développement personnel,  Lectures,  Voyages

Embrasser l’inconnu – Aurélie Delahaye

Embrasser l’inconnu ! Rien que ce titre du livre autobiographique d’Aurélie Delahaye, c’est déjà une promesse qui nous parle, non ? Je ne sais pas pourquoi j’ai autant attendu pour le lire puisque je l’avais déjà repéré en grand format et que la Semeuse de livres m’en avait déjà tellement parlé avec enthousiasme ( elle avait eu la chance de la rencontrer à Montpellier à la très jolie librairie de voyage, la Géosphère). La faute probablement à tous ses livres qui s’accumulent dans mon bureau (et mon mental) et qui m’ont amené à prendre une vraie décision quant à mes choix prioritaires de lectures.

 

Thème : road trip, donner du sens à sa vie, partir, voyager, trouver sa voie, sortir des cases, bonheur, sourire, projet de vie, Aurélie Delahaye.

Embrasser l’inconnu -Aurelie Delahaye

Résumé de l’éditeur

 

“Ne trouvant pas de sens à son quotidien professionnel et voyant trop de résignation autour d’elle, un beau jour, Aurélie quitte tout : son job, son appartement, Paris, sa famille et ses amis. Elle se lance dans l’aventure pour aider les gens à renouer avec le bonheur et espère ainsi trouver sa propre voie. Elle entreprend un projet dont elle ignore encore tout et qui la guidera sur des chemins totalement inconnus…
Aurélie s’apprête à voyager à travers l’Europe, où elle va faire sourire des milliers de personnes, puis à prendre la route dans un ancien camion de pompier aménagé qui va devenir sa maison pendant neuf mois. Jusqu’au jour où, alors qu’elle était partie pour aider les autres, elle trouvera le sens qui manquait à sa propre vie..”

 

Pourquoi “Embrasser l’inconnu” d’Aurélie Delahaye est à lire

 

Pour le courage d’Aurélie d’assumer ses choix, sa vie

Pour Ramdam, cet incroyable camion qu’elle arrive à personnifier et nous rendre si attachant

 

Mon avis sur “Embrasser l’inconnu”d’Aurélie Delahaye

 

Les premières lignes du livre d’Aurélie Delahaye m’ont semblé si familières. Je pense que beaucoup d’entre vous, vous ne pourrez que vous reconnaître dans la description qu’elle livre de sa vie quotidienne : ses espoirs, ses échecs, ses déceptions et cette difficulté à trouver sa place, sa mission de vie, dans ce qui nous est proposé comme modèle de vie “normale”.

Aurélie Delahaye, elle a ce petit truc en plus. Elle ose ! Elle refuse d’accepter sa situation comme une fatalité, de se dire que la vie “c’est comme ça”, qu’il faut l’accepter, qu’on ne fait pas ce qu’on veut.

Et puis, elle tient un blog, une sorte de journal d’expérimentation de ses idées et de ses réflexions et les gens accrochent. Cela donne du courage ! J’avoue que cela m’en a donné aussi car je blogue depuis 15 ans (déjà …) et avec le développement des réseaux sociaux j’avais oublié combien cet espace peut être créateur de projets, de soutien et riche en belles rencontres.

Aurélie n’embrasse pas l’inconnu d’un coup. L’idée vient progressivement et le projet se dessine peu à peu, évolue au gré des idées, de ses envies et des rencontres.

 

Me laisser guider par mon instinct et par tout ce qui est source de joie, voilà ce qui m’a menée pas à pas à explorer mes richesses intérieures. Et c’est ainsi que l’inconnu m’a fait retrouver ce que j’avais connu il y a bien longtemps.

 

J’ai apprécié sa franchise et son authenticité, elle n’essaye pas de faire croire ce qui n’est pas. Elle nous rappelle que nous vivons dans un beau pays qui nous rend beaucoup de choses possibles, qui nous donne la possibilité de nous arrêter et de financer un projet de vie au lieu de nous lamenter au fond de notre canapé (ça c’est moi qui l’ajoute)

Bien sûr, il faut renoncer provisoirement à un peu de confort, mais on a rien sans rien. J’ai admiré son projet “celui de faire sourire les gens pour les rendre heureux”, d’aller à leur rencontre avec un panneau autour du cou, de Lisbonne, à Berlin en passant par Paris. Chapeau bas !

Puis partir seule sur les petites routes de France avec un gros camion rouge, Ramdam, trouver des solutions pour l’aménager ou l’entretenir mais aussi pour se sentir en sécurité la nuit pour y dormir car une jeune femme seule doit quand même prendre quelques précautions. J’ai vraiment trouvé cette partie très intéressante car concrète.

Et puis, c’est l’amour qui survient et qui interroge la manière dont on l’envisageait jusque là. Tout d’un coup elle ne le voit plus comme une bouée ou une domination de l’autre qui empiète sur ses désirs mais comme un équilibre évident et un soutien qui pousse en avant.

Oui c’est à tous ces questionnements que nous invite le road-trip d’Aurélie Delahaye dans “Embrasser l’inconnu” et on en ressort avec le smile ! Mission accomplie !

Aurélie Delahaye nous enseigne qu’il faut peu de choses pour être heureux, des choses minuscules à notre portée. Ce livre finalement s’associe parfaitement avec ma nouvelle lecture “La république du bonheur” d’Ogawa Ito.

 

Chercher à être plutôt qu’à avoir.

 

Embrasser l’inconnu Livre d’Aurélie Delahaye

 

Bilan de ma lecture

 

J’ai rangé “Embrasser l’inconnu” bien soigneusement dans un coin de ma bibliothèque car je sais que j’y reviendrai. Partir plusieurs mois en road-trip est un projet qui mijote doucement dans un coin de ma tête.

Je suis déjà partie une semaine avec un combi. C’était une sorte de test pour avoir une idée plus juste que ce que c’est de vivre ainsi. Je sais désormais ce que que ça représente que de dormir dans une nature presque sauvage et le bonheur de se réveiller au bord de l’eau.

Tout comme d’avoir froid ou la pluie plusieurs jours de suite avec l’humidité qui s’infiltre partout, un espace restreint où l’on se cogne partout mais aussi les journées ensoleillées qui fournissent un extérieur à vivre qui fait vite oublier l’exiguïté des jours pluvieux et surtout nous procure cette incroyable sensation de liberté.

Le livre d’Aurélie m’a ramené à toutes ces sensations et j’avoue qu’il m’a été difficile de le refermer. Je me sentais prête à partir sur le champ ahah ! Tout en sachant qu’une semaine de vacances, ce n’est pas plusieurs mois et qu’il s’agit d’un vrai budget qui se prévoit.

J’ai aussi envie de ne pas réaliser un tel projet seule car je voyage déjà tellement souvent en solitaire, que pour une fois j’aimerais que ce soit un projet partagé. Je laisse donc à la vie un peu de temps, mais à défaut, je le ferai même si ça doit être seule. Et puis, il y a aussi d’autres projets que j’ai besoin/envie de réaliser avant.

La route, ce sera pour un peu plus tard et ce livre sera un très bon guide à ce moment-là. Il faut apprendre la patience quand on veut vraiment quelque chose mais j’ai noté l’importance de se mettre des deadlines pour que les choses se réalisent vraiment.

A lire si vous avez le goût du voyage, de la liberté. Si donner du sens à votre vie est une préoccupation très présente. Ou tout simplement pour l’idée d’un bonheur simple que défend ce livre ♥♥♥

 

A lire aussi – idées lecture

 

Dans ma wishlist lecture, il y a bien sûr le titre suivant d’Aurélie Delahaye “Donne-moi la main Menino”  , un roman qui parle beaucoup de Lisbonne. J’aime tellement cette ville qui a dû tant changer. La description qu’elle en fait dans “Embrasser l’inconnu” m’a fait réaliser que mes souvenirs dataient et que l’explosion du tourisme via Airbnb modèle une ville totalement différente. Son regard à ce sujet est très intéressant et juste.

A noter qu’il y a un livre qui a beaucoup aidé Aurélie Delahaye à ouvrir ses horizons, c’est “Siddhartha”, un roman philosophique d’Hermann Hesse que, honte à moi je n’ai encore jamais lu. Je viens de commander le livre pour me rattraper. Ahah vous savez combien j’aime explorer les liens qui se tissent ainsi d’un auteur à l’autre.

Dans le même style, forcément je pense au mythique “Sur la route” de Jack Kerouac et aussi au tragique et non moins culte Into the wild” de Jon Krakauer.

Plus proche de nous, Tout le bleu du ciel” de Melissa Da Costa  qui est un roman, devrait vous séduire également si vous aimez les histoires de road-trip et de sens à donner à son existence.

 

Les road-trips, et l’idée de liberté qu’ils supposent, vous fascinent aussi

ou c’est plutôt l’idée de donner un sens à votre vie qui vous intéresse ?

 

Embrasser l'inconnu - Aurélie Delahaye

 

 

 

Embrasser l'inconnu

Embrasser l’inconnu ! Rien que ce titre du livre autobiographique d’Aurélie Delahaye, c’est déjà une promesse qui nous parle, non ? Je ne sais pas pourquoi j’ai autant attendu pour le lire puisque je l’avais déjà repéré en grand format et que la Semeuse de livres m’en avait déjà tellement parlé avec enthousiasme ( elle avait eu la chance de la rencontrer à Montpellier à la très jolie librairie de voyage, la Géosphère). La faute probablement à tous ses livres qui s’accumulent dans mon bureau (et mon mental) et qui m’ont amené à prendre une vraie décision quant à mes choix prioritaires de lectures.

URL: https://livresalire.com/embrasser-inconnu-aurelie-delahaye/

Auteur: Aurélie Delahaye

Auteur: Emma

Format: https://schema.org/Paperback

Note de l’éditeur/éditrice :
4

2 Comments

  • ayok57

    Il a l’air super ce livre, une idée lecture à découvrir.
    Merci!
    Et pour répondre à ta question, moi je suis plus à chercher à donner un sens à ma vie que road trip, c’est plus “accessible”, financièrement parlant en tout cas 🙂

    • Emma

      Ahah oui je comprends ! Mais on peut aussi rêver d’un road-trip sans pour autant le réaliser, ou en faire un mini comme j’ai fait en Bretagne, ça reste tout à fait accessible dans ces conditions.
      Bisous Anne-France :-)♥

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :