Trouver son chemin de vie avec la numérologie
Lectures

Se situer grâce à la numérologie

“Il n’est jamais trop tard pour éclore”… Si cette expression vous parle également, ce qui va suivre devrait vous plaire.

30 ans et vous êtes encore célibataire, sans enfants et pas davantage de carrière amorcée à l’horizon ?

60 ans et vous vous lancez dans le mannequinat silver lady comme Sylviane Degunst.

Nous n’avons pas de DLR (date limite de réalisation) et chacun.e d’entre nous, n’en déplaise à la société qui aime tant les normes, a son propre rythme et son propre chemin de vie à accomplir avant de se rencontrer. Et puis, il ne faut pas oublier que nous sommes nombreux à être empêchés dans notre première partie de vie à devenir qui nous sommes, parce que nous ne nous connaissons pas suffisamment, parce que nous nous laissons guider par le hasard ou les attentes des autres, celles de l’école, de nos parents, d’un conjoint ou encore par ce que la société nous présente comme parcours idéal, ou parce que nous devons nous occuper d’autres personnes que nous-même et que nous devons nous oublier.

Je vous rassure, vous avez le temps !

Chaque chose arrive en son temps.

Late bloomer, plante à floraison tardive, je suis et je n’en souffre pas.

J’ai été en avance une partie de ma vie avant d’être submergée par les interrogations car rien de ce que je faisais ne me rendait heureuse.

Je suis satisfaite qu’il existe désormais un mot pour nous autres, car sans mot pour les nommer, ce que l’on vit “n’existe pas”.

On aurait d’ailleurs dû le faire plus tôt.

Leçon à retenir : inventons des mots quand la société n’y pourvoit pas ou mal.

 Le livre à la fois léger, pertinent et optimiste de la franco-américaine Catherine Taret, m’a conquise.

Plus que cela, il m’a donné pas mal de clés, notamment il m’a fait découvrir la numérologie et j’ai été assez scotchée par ce que cela peut dire de nous et de notre parcours.

 

Catherine Taret - il n'est jamais trop tard pour éclôre

 

Notamment j’avais l’impression d’avoir pris mon envol et de m’être soudain scratchée, sans que je n’y trouve vraiment de logique, sauf à accepter que cela devait être mon chemin de vie.

En lisant le livre “Il n’est jamais trop tard pour éclore” et en évaluant avec la numérologie, mon chemin de vie et mon année personnelle, tout s’est éclairé ! (je vous ai mis en fait d’article comment calculer les vôtres)

J’ai compris que je venais d’achever un cycle et que j’en avais commencé un nouveau, ceci expliquait l’envol, puis ce sentiment de crash puisque avant de faire sa vie, la VRAIE, il faut défaire l’ancienne.

Pas facile de recommencer un nouveau cycle tous les 9 ans, cela va à l’encontre de ce que l’on espère de la vie = grimper puis trouver un plateau où s’établir et être heureux.ses

“Quelque soit le chaos que tu traverses, conserve l’élégance d’une gazelle”

J’ai trouvé cette citation tellement réjouissante et réconfortante, que je vous l’ai mise !

C’est une bonne chose de partir avec ce genre de citation en bandoulière quand on s’apprête à traverser la jungle d’un cycle de 9 ans pendant lequel on va être pas mal bousculée, ahaha.

C’est aussi une ode à la patience, que ces 9 ans nécessaires à chacune de nos floraisons.

 

Année 1

 

On commence un nouveau cycle, on plante les nouvelles graines mais ne sautez pas trop vite de joie, c’est la partie la plus facile car maintenant il va falloir s’armer de patience et d’un peu de courage avant de récolter Winking smile 

Et en attendant, l’inconfort est au programme et il va y avoir de gros changements qui risquent de s’ancrer dans votre vie.

 

Année 2

 
Catherine Taret, l’a nommé l’année vieille peau, cette peau de l’ancien nous, qu’il va falloir abandonner mais à laquelle on continue de s’accrocher désespérément.
Souvent au passage on reste aussi aggripé.ée à la peau de son ex (par exemple).
Il nous arrive des tas de choses mais on ne comprend pas encore pourquoi.
C’est la période où on s’auto-saoule soi-même. Pas facile ! C’est une année où on doit aller vers les autres.

 

Année 3

 

Dire oui à ce qui se présente.

Être dans le “growth” plutôt que le “fixed”, c’est à dire qu’on doit viser la souplesse de l’élastique plutôt que de rester rigide et bloquée.

Accueillir ce qui vient.

Changer de mindset ne se fait pas en un jour mais on y travaille.

On défriche sa vraie nature et on commence à créer ses propres règles. C’est une année où l’on s’ouvre davantage à la créativité.

C’est ce que je fais qui m’apprend ce que je cherche – Pierre Soulage

 

Année 4

 

Nous sommes des êtres spirituels qui intégrons le monde matériel pour vivre des expériences.

On arrive sur terre avec un plan à accomplir et 3 corps (physique-émotionnel-mental). Ces 3 corps constituent notre personnalité et parfois celle-ci veut vivre sa vie et s’éloigne du plan que doit suivre l’âme. Mais quand les deux se rejoignent alors la magie peut opérer.

On fleurit quand on touche à sa vérité. quand on est juste, cohérent avec soi-même, que l’âme peut s’exprimer.

C’est le moment de développer ses forces plutôt que d’essayer de combler ses faiblesses, pour un effet démultiplié.

On doit persévérer dans ses talents.

Vivez vos histoires, les rencontres ont souvent pour but de nous bousculer. On rencontre d’autres âmes avec lesquelles on va s’épauler un temps, puis se séparer.

On a trouvé sa destination, tout est plus fluide, simplifié mais il faut continuer à creuser et à avancer.

C’est une année axée sur le travail et qui peut se révéler éprouvante de ce côté là mais indispensable pour poser les bases solides pour la suite (je confirme !!)

 

Année 5

 

C’est l’année de la prise d’indépendance et de risques, on se fie à son intuition.

On peut avoir l’impression d’être toujours en stand-by, de ne jamais voir arriver l’heure du décollage et cela peut paraitre bien long mais il ne faut pas désespérer et persévérer même si on a l’impression que cela ne sert à rien.

Quand on finit par s’envoler on est parfois surclassé.

Bonne nouvelle, c’est la fin de l’hiver !

C’est une année de mouvements, de grandes décisions (propices aux reconversions et aux nouveaux horizons qui s’ouvrent)

 

Année 6

 

C’est celle de l’amour, de l’harmonie et de la responsabilité.

Pas facile pour les late bloomers qui voient les autres éclorent pendant qu’ils galèrent à se trouver.

Ils peuvent être tentés de ressentir de la jalousie ou de la frustration. Il ne faut pas se comparer.

C’est également inconfortable pour les autres de nous voir évoluer.

Il faut au contraire se frotter aux autres plutôt que de céder à la tentation “ermite”.

Ne pas hésiter à se constituer un club de vie, des personnalités mortes ou vivantes que l’on peut réunir quand on le souhaite pur leur demander des conseils, un avis ou de l’inspiration.

Je ne sais pas mais un club avec Frida, Jack London et Tony Robbins, ça doit être très sympa pour prendre l’apéro avant les grandes décisions de sa vie.

Je vous laisse constituer le vôtre !

C’est une année douce que l’on consacre à ceux que l’on aime et à prendre soin de soi. On peut relâcher un peu la pression côté travail.

 

Année 7

 

Ne rien tenter, ne rien attendre, ne pas penser !

C’est une année sabatique où l’on se laisse embarquer.

C’est une année dédiée au repos et à la réflexion, c’est le temps des bilans avant de se relancer.

On va quitter le champ de bataille intérieur pour un vrai jardin, les graines plantées poussent et le jardin est magnifique.

Ce que l’on vit nous prépare à ce que l’on doit vivre, cela nous permet de réécrire ce qui nous arrive sous un jour satisfaisant, les choses ont leur raison d’être.

“On ne sait pas pourquoi les choses arrivent mais elles plantent en nous une graine qui, un jour, nous poussera au bon moment” – Slumdog millionnaire

Vivement d’en être arrivée à  ce point !!

 

Année 8

 

Construction – Récolte

Tout semble s’écrouler !

C’est parce que c’est un changement de type 2 (j’en parle dans le podcast).

Il n’y a rien à faire si ce n’est attendre, un nouveau monde va se créer

”Il faut mourir d’une vie pour partir dans une autre” – Alfred de Musset

On sait qu’il n’y a pas d’autre chemin que celui que l’on s’est choisi malgré les difficultés.

C’est à nouveau une année éprouvante car on approche de la fin d’un cycle, qu’il faut récolter ce que l’on a semé et travailler beaucoup à nouveau.

 

Année 9

 

C’est la fin d’un cycle. C’est toujours une année délicate.

Il faut terminer ce qui a été commencé et se débarrasser de se qui ne nous convient plus pour repartir sur des bases saines.

Tout n’est pas résolu mais on avance, un nouveau cycle s’ouvre avec une nouvelle énergie.

Je sais que certains.es vont être décus.es car il n’y a pas de happy-end et que cela peut paraitre désespérant de passer d’un cycle à un autre mais soyons réaliste, c’est ce qui se passe.

Ce qu’il faut interroger c’est ce mythe que nous avons d’une sorte d’Eden que l’on atteindrait un jour et qui nous échappe tout le temps.

 Le bonheur, il est dans le moment présent et même dans la difficulté, si on y met le sens de chercher à découvrir qui l’on est et à se réaliser réellement.

 C’est pour cela que l’on nous explique que le chemin est plus intéressant que la destination car celle-ci sera toujours l’horizon et mouvante.

 

Bilan

 

“Il n’est jamais trop tard pour éclore” est un livre pétillant, authentique et vivant puisque Catherine Taret l’a construit comme son carnet de bord avec ses réflexions du moment, ses anglicismes et ses photos.

Au delà de découvrir la terminologie de late bloomer et de me sentir enfin appartenir à une petite (ou grande) communauté, j’ai kiffé de découvrir la numérologie. Je vous encourage à calculer vous aussi votre chemin de vie et voir ce que cela dit de votre personnalité et de votre mission de vie.

Je vous met le lien vers le site que j’ai utilisé pour découvrir le mien.

Je vous encourage ensuite à calculer votre année personnelle pour savoir où vous en êtes de votre cycle, cela m’a beaucoup aidé à comprendre et à prendre patience. Pour cela, il faut additionner votre jour et votre mois de naissance + 5 pour l’année 2021. Exemple : 12 septembre = 1+2+9 = 12 = 3 – Cette personne est en 2021 dans son année personnelle 8. En 2022, elle sera alors dans son année 9.

Je vous ai décortiqué exprès les 9 années du cycle d’après le retour personnel de Catherine Taret, vous pouvez ainsi avoir une vue d’ensemble une fois que vous connaissez l’année de votre cycle.

Vous saurez si vous êtes en train de “creuser” ou “planter”ou “fleurir”.

 

A écouter mon podcast en lien avec cet article : late bloomer


 N’hésitez pas à me partager ci-dessous dans les commentaires, quel est votre résultat,

ça m’intéresse !

 

 

Il-nest-jamais-trop-tard---Catherine

 

 

 

 

 

7 Comments

    • Emma

      Ahah ma pauvre ! C’est pas le meilleur mais il faut bien y passer.
      En même temps maintenant que tu sais, tu comprendras mieux ce que tu vis et tu prendras ton mal en patience 😉
      Bon courage ! ♥

    • Emma

      En fait je viens de réaliser que 1 c’est ton chemin de vie, avec le lien de l’article tu peux lire ce que cela dit de ta personnalité et de ta trajectoire.
      J’avais oublié de mettre comment calculer son année personnelle pour savoir dans quel cycle on se trouve.
      Je l’ai ajouté dans en fin d’article si tu veux la calculer.
      Belle fin de semaine à toi ♥

    • Emma

      Alors 3 c’est le chemin de vie, cela cerne notre personnalité, on peut (avec le lien) en lire plus à ce sujet.
      J’ai oublié de mettre comment calculer son année personnelle en 2021, je l’ai ajouté en fin d’article, cela permet de savoir dans quel cycle on se situe 🙂
      Très belle fin de semaine !

  • Hardy

    Bonjour Emma!
    Comment calculer mon année personnelle?
    jour+ mois de naissance et on ajoute 5 pour 2021?
    Votre exemple : 12 septembre = 1+2+9 = 12 = 3 – Cette personne est en 2021 dans son année personnelle 3. En 2022, elle sera alors dans son année 4.
    Mais dans votre exemple vous n’avez pas ajouté 5…
    Je vous remercie d’avance pour cette précision.
    Belle journée!

    • Emma

      Ah oui gros oubli de ma part !
      Il faut effectivement ajouter 5 pour calculer son année personnelle, 5 correspond à 2021 = 2+2+1. Pour 2022, ce serait 6.
      Merci d’avoir posé la question, cela m’a permis de corriger.
      Très belle soirée à vous 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :