les-cerfs-volants-romain-gary
Lectures

Les cerfs-volants – Romain Gary

Vous parler des cerfs-volants de Romain Gary ?

Je vous dirais, on n’en parle pas, il faut le lire tant c’est brillant d’intelligence, d’humanisme et de poésie.

Comment rendre à Romain Gary ce que lui seul savait raconter ?…

Je ne cesserai de me lamenter sur l’impossibilité ne jamais pouvoir le rencontrer ailleurs qu’entre les pages, tout comme pour Jack London.

Je devrais me contenter de l’inutile fierté de cette coïncidence d’être née le même jour que lui. Oui on se réjouit de ce qu’on peut, hein ! ahah

 

Thème : Guerre, aristocratie, Normandie, Pologne, résistance, cerfs-volants, courage, amour, Romain Gary.

 

Lire Romain Gary - les cerfs-volants

Résumé

A la mort de ses parents Ludo a été confié à son oncle Ambroise, le “facteur timbré” qui construit des cerfs-volants célèbres dans le monde entier. Ludo possède des capacités exceptionnelles, une prodigieuse mémoire et un don pour le calcul mental.

Il a tout juste 10 ans lorsqu’il tombe amoureux de Lila, la petite aristocrate polonaise qui vient passer ses vacances en Normandie, dans le château voisin. Lila a aussi un cousin, le beau Hans, qui est son ami et qui partage leurs jeux. Seulement voilà ils sont tous les deux amoureux de Lila et la jalousie étreint Ludo qui étudie furieusement pour être digne de son amour

Pour la conquérir, il devient grâce à ses dons, le secrétaire du père de celle-ci. Parti les rejoindre en Pologne, il doit néanmoins rentrer en Normandie lorsque la guerre débute après l’invasion de la Pologne.

De retour en France, Ludo entre dans la résistance et Lila finit par revenir au château et fréquente un officier allemand, mais Ludo ne l’a pas oublié.

 

  Pourquoi  “Les Cerfs-volants” de Romain Gary est un livre à lire ?

 

Parce que c’est un de ses livres les plus émouvants.

Parce qu’il n’y a pas un livre de Romain Gary qui ne vaut pas d’être lu et que celui-ci est plus rarement évoqué que d’autres. Et je trouve parfois dommage de se cantonner aux seules œuvres les plus marquantes. Il faut savoir s’aventurer ailleurs Winking smile

 

Romain Gary - les cerfs-volants

 

Mon avis sur les Cerfs-volants de Romain Gary

 

Dernier livre que Romain Gary a écrit et publié avant de se donner la mort, “Les cerfs-volants” reste un titre empreint de cette douce lumière fraternelle et humaniste qui marque l’œuvre de cet auteur.

Bien sûr on y retrouve son goût pour l’histoire, les grandes aventures humaines, les personnages atypiques empreints d’une grande humanité et son humour.

Rien de sombre pourtant dans ce roman, Romain Gary sait conter la tragédie de l’Histoire avec la force de cette imagination qui permet de contourner l’horreur grâce au regard de ce jeune homme surdoué et follement amoureux, à l’instar de son oncle, le “facteur timbré” qui fabrique des cerfs-volants et résiste par leur intermédiaire à l’oppresseur allemand. Ce dernier se fera d’ailleurs arrêter et déporter parce qu’il a fait voler des cerfs-volants avec une étoile jaune en signe de protestation contre la rafle du Vél d’Hiv (vélodrome d’hiver- 16 juillet 1942)

On retrouve tout au long du roman la poésie et le romantisme de Romain Gary autant dans l’histoire d’amour contrariée par l’Histoire que dans ces personnages hors normes, un peu timbrés dont il a peuplé le récit.

Qu’il s’agisse d’Ambroise et ses cerfs-volants, de Marcel Duprat le chef cuisinier qui tient à résister en défendant les couleurs de la cuisine française même s’il faut pour cela servir des allemands ou encore de Madame Julie, la mère maquerelle qui dirige et renseigne un réseau de résistance, tous ont des convictions et une manière bien personnelle de s’opposer à l’occupation.

A contrario, la personnalité du comte, le père de Lila, brille par sa dégénérescence et permet d’introduire une critique des classes sociales les plus privilégiées.

 

l’opulence de leur train de vie cachait des désastres et des situations quasi désespérées, de celles que seuls les signes extérieurs de richesse permettent de dissimuler

 

Les cerfs-volants d’Ambroise sont le symbole de son audace irrévérencieuse, de son courage, de son goût pour la liberté et flottent dans les airs comme des étendards de celle-ci au nez et à la barbe des allemands.

Il sont aussi le symbole de cette étincelle humaine que l’on ne peut éteindre : la joie, l’irrévérence, la rébellion, la fantaisie et l’amour qui rendent ces êtres libres malgré les circonstances et qui “flottent” au-dessus de cette tragédie à la manière de ces cerfs-volants colorés.

Romain Gary est né russe, mais est devenu polonais lorsque la région, où ils vivait avec ses parents a été rattachée à la Pologne, après la seconde guerre mondiale. La Pologne, la guerre et l’amour fou, ce sont ses souvenirs de sa vie avec sa mère Mina et que l’on retrouve ici en filigrane.

Même s’il s’agit d’une version romancée de son autobiographie, je ne saurais que trop vous conseiller de lire “La Promesse de l’aube” si vous ne l’avez pas encore fait. Cette citation ci-dessous nous rappelle ce lien inaltérable qui le lie définitivement à sa mère…

 

Peut-être ai-je aimé trop tôt, trop jeune, de tout mon être, et qu’il ne restait plus en moi de place pour rien d’autre

 

D’ailleurs des citations brillantes d’intelligence ou de poésie, je pourrais vous en mettre des milliers, j’ai bien dû corner une page sur deux de mon livre ! Mais je ne vais pas tout vous mettre, il vous faut le lire !

 

Il faut se méfier d’un excès de lucidité et de bon sens : la vie y laisse quelque fois ses plus belles plumes

 

Bilan 

C’est un petit bijou ! Œuvre lumineuse, intense et émouvante qui est certainement l’une de mes préférées.

Je suis d’ailleurs très surprise que ce ne soit pas un titre que l’on retrouve cité plus souvent.

Accessible, plaisant à lire, je pense qu’il peut très bien convenir aussi pour des jeunes lecteurs ou des lecteurs occasionnels

 

 A lire aussi

A lire ou relire “La promesse de l’Aube”,“La vie devant soi  ou encore “Les racines du ciel et “Chien blanc”.

Dans les lectures qui pourraient vous plaire dans le même style (Histoire, guerre, amour fou, contés une grande force poétique), je pense particulièrement à J’ai cru qu’ils enlevaient toute trace de toi de Yoan Smadja que j’ai lu tout dernièrement Smile

 

 

Romain Gary - Les cerfs-volants

 

 

ACHETER SUR AMAZON / RAKUTEN / LES LIBRAIRES
Les cerfs-volants - Romain Gary

Vous parler des cerfs-volants de Romain Gary ?

Auteur: Romain Gary

Editions du livre:

Édition : Folio
Format : Paperback

Note de l’éditeur :
4

2 Comments

  • ayok57

    A part “la promesse de l’aube”, que je connais mais n’ai cependant jamais lu, je ne connaissais aucune autre oeuvre de cet auteur, alors merci de nous avoir fait découvrir ce titre dont tu penses tant de bien 🙂

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :