Méthode-kaizen- lecture
Blogueuse littéraire

Blog littéraire : Le kaizen appliqué à la lecture

Pourquoi je vous parle de la méthode du Kaizen sur ce sujet de la lecture ?

 

Ras le bol d’être submergé par les livres à lire ?

D’être dominé.e par une pile à lire (PAL) qui rivalise de hauteur avec le Kilimandjaro et qui finit par représenter une vraie charge mentale ? 

Ou alors vous n’arrivez plus à lire et vous ne savez pas comment surmonter ce blocage temporaire ?

 

Kaizen appliqué à la lecture

 

Autant vous dire qu’en tant que blogueuse littéraire, ceci est mon lot quotidien !

A peine ai-je fait descendre ma pile de livres à lire de quelques étages, que je vois débarquer dans ma boite aux lettres de volumineuses enveloppes de service presse, ou encore je me retrouve à “m’aventurer” dans une librairie, ou chez un bouquiniste (encore plus grave !) ou dans une bibliothèque et… ma PAL regagne ses anciens sommets , voire gagne un étage supplémentaire.

Alors comment je fais pour gérer tous ces livres pour mon blog littéraire ?

Honnêtement l’année dernière j’avais déjà réduit drastiquement les services presse que j’acceptais de recevoir et même si cette année je me suis carrément interdit la plupart du temps les passages inopinés en librairie (trop tentateurs et ruineux),  je continue d’acheter toujours énormément de livres d’occasion (blogueuse green oblige).

J’ai donc dû adopter une troisième mesure qui est zéro achat de livres pour les 6 prochains mois (voire les 12 !), le temps de venir à bout de cette monstrueuse PAL et de redescendre à un volume de lectures plus réaliste.

Mais TADAM ! Entre temps j’ai découvert la méthode du Kaizen.

Bon en vrai, je la connaissais déjà mais je n’avais pas réalisé qu’on pouvait l’étendre à tous les domaines de sa vie !

Et pour la lecture, c’est une super méthode pour éviter les freins mentaux, les blocages lecture, la charge mentale et la culpabilité !

Pour la blogueuse-littéraire-au-bord-du-burn-out que je deviens parfois, c’est juste la panacée !

Article lié : Kaizen : 3 livres à lire absolument

 

Utiliser la méthode du Kaizen pour lire les très gros livres, les sagas…

 

C’est à dire les livres qui peuvent nous sembler rebutants et qui nous freinent ou nous immobilisent parce qu’on les trouve beaucoup trop épais.

Je vous assure que ce genre de livre qui pouvait me mettre en joie quand je lisais peu, finit par m’angoisser depuis que je suis blogueuse littéraire.

Ahaha non je ne suis pas un cas ! Je sais pour en avoir discuté avec d’autres blogueuses que c’est un problème que l’on est nombreuse à partager. C’est peut-être paradoxal mais nos PAL sont tellement vertigineuses et sans fin qu’un titre comprenant un nombre conséquent de pages (et je mets dans cette catégorie les ouvrages dépassant les 400 à 500 pages) devient quasiment rédhibitoire.

Et s’il est écrit en police de petits caractères, c’est encore pire !

Certaines en sont même venues à demander le nombre de pages d’un service presse avant de l’accepter car … notre temps est limité et que parfois il vaut mieux lire 3 livres qu’un seul gros pavé surtout quand on en a déjà d’autres en attente dans la pile à lire.

Idem pour les sagas littéraires ou l’œuvre entière d’un auteur dont on diffère souvent l’envie de lecture car on est déjà submergé.

Mais en même temps c’est dommage de se couper ainsi de certains livres et dans ce cas précis, je pense notamment à “La recherche du temps perdu” de Proust que je ne cesse de procrastiner bien que j’ai très envie de me lancer dans sa lecture.

Pas facile de gérer ce genre de paradoxe avec lesquels nous sommes pourtant très familiers.

Désormais j’ai donc “une pile à lire spécial Kaizen” !

Je m’explique !

C’est ni plus ni moins que la pile des livres volumineux ou des livres en plusieurs tomes que j’ai envie de lire mais dont je repousse sans cesse la lecture.

Qu’est ce que cela change ?

Et bien cette pile-là, je lis les livres qui la compose d’une manière différente.

Comme je lis toujours plusieurs livres en même temps, je me réserve désormais 5 mn par jour (qui souvent deviennent bien plus, ne nous leurrons pas !) pour lire quelques pages d’un livre en particulier tiré de cette pile.

Ainsi petit à petit j’avance dans cette lecture jusqu’à ce qu’elle devienne moins intimidante et que je sente prête à me lancer dedans.

Article lié : la méthode du Kaizen

 

Méthode-kaizen- lecture

 

 

Pourquoi la méthode du kaizen marche pour la lecture ?

 

Parce qu’on ne brusque pas notre mental.

Tout le monde peut accorder 5 minutes à quelque chose tous les jours sans passer un temps indéfini à se décider à le faire parce que l’ampleur de la tâche effraye notre cerveau.

PETIT RAPPEL : le Kaizen c’est se fixer un objectif minuscule mais que l’on accomplit chaque jour ou du moins très régulièrement sans jamais lâcher. L’idée c’est de dépasser de cette manière, l’anxiété de faire quelque chose qui nous effraye.

L’avantage, c’est qu’on avance un peu tous les jours  sur ce qui nous semble difficile et il y a toujours le moment où l’on parvient au point de bascule,l’on se met à en lire davantage, avec plus de plaisir, sans n’avoir plus à s’inquiéter de l’épaisseur ou de la difficulté du livre que l’on lit.

Redoutablement efficace pour les adolescents qui ont dû mal à attaquer les lectures imposées ou lorsque vous avez ce fameux BLOCAGE lecture tellement paralysant que l’on connait tous !

C’est tellement efficace que j’ai toujours une lecture façon Kaizen en route, parallèlement à mes autres lectures.

 

La méthode du Kaizen peut aussi s’appliquer à la pile de livres à lire

 

Je l’ai déjà dit plus haut : ma pile à lire est carrément vertigineuse !

Je crois qu’elle doit dépasser les 500 titres à lire.

Et je me sens souvent anéantie quand je jette un coup d’œil à TOUT ce qui me reste à lire et qui est empilé un peu partout autour de mon lit ou dans mon bureau.

Comment j’applique la méthode du Kaizen ?

En scindant cette énorme pile en mini PAL de 5 à 10 livres maxi.

Chaque pile a sa propre cohérence, que je suis parfois seule à comprendre, et selon mon humeur du moment, je les classe dans un ordre de lecture totalement différent.

Le fait que ce soit de petites piles les rend beaucoup moins angoissantes.

Schématiquement chaque PAL est composée d’un ou deux service presse, de quelques lectures personnelles qui traînent depuis un moment et que je tiens à faire et d’un ou deux coups de cœur de l’actualité littéraire que j’ai acheté récemment ou que j’ai emprunté.

Là aussi je ne fixe plus d’objectifs, ni en terme de volume de livres, ni de temps, ni de nombre de pages lues par jour.

Je m’oblige simplement à lire tous les jours un petit peu qu’il s’agisse de 5 mn ou de davantage si l’envie me prend d’en faire plus et uniquement les livres de la pile que j’ai sélectionné jusqu’à ce qu’elle soit terminée.

Je peux tous les commencer (puisque c’est ma manière de lire) ou les lire les uns après les autres, cela n’a aucune importance.

La seule contrainte c’est de lire tous les jours quelques minutes ces livres-là. Et cela marche !

Le résultat c’est que désormais je lis tout le temps, beaucoup plus que lorsque je culpabilisais.

Je vois les piles diminuer concrètement et cela me permet de me sentir plus sereine face à mes piles de livres car je sais que je vais en venir à bout, un jour ou l’autre.

Et puis surtout, je peux mesurer mes “réussites”, c’est à dire visualiser les piles qui diminuent au lieu d’en avoir des dizaines en cours et de ne plus savoir où j’en suis !

 

Les bénéfices et les applications de la méthode du Kaizen sont infinies ! Je suis tellement fan !

Est-ce que cela vous inspire ou vous aide à trouver vos propres solutions ?

 

 

Emma Perié Blog responsable et littéraire

2 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :