Melissa Da Costa - Tout le bleu du ciel
Lectures

TOUT LE BLEU DU CIEL – Mélissa Da Costa

 

“Tout le bleu du ciel” de Mélissa Da Costa est le livre le plus bouleversant que j’ai lu ces derniers mois. Mais c’est aussi celui qui m’a procuré le plus grand sentiment de bien-être. Si vous ne l’avez pas encore lu, foncez !

 

Tout le bleu du ciel - Mélissa Da Costa

 

Résumé de l’éditeur

 

“Petitesannonces.fr : Jeune homme de 26 ans, condamné à une espérance de vie de deux ans par un Alzheimer précoce, souhaite prendre le large pour un ultime voyage. Recherche compagnon(ne) pour partager avec moi ce dernier périple.
Émile a décidé de fuir l’hôpital, la compassion de sa famille et de ses amis. À son propre étonnement, il reçoit une réponse à cette annonce. Trois jours plus tard, devant le camping-car acheté secrètement, il retrouve Joanne, une jeune femme coiffée d’un grand chapeau noir qui a pour seul bagage un sac à dos, et qui ne donne aucune explication sur sa présence.
Ainsi commence un voyage stupéfiant de beauté. À chaque détour de ce périple naissent, à travers la rencontre avec les autres et la découverte de soi, la joie, la peur, l’amitié, l’amour qui peu à peu percent la carapace de douleurs d’Émile.”

 

Pourquoi  “Tout le bleu du ciel” est un livre à lire

 

Pour ces deux personnages et ce qu’ils nous apprennent.

Pour la reconnexion à l’essentiel et à l’instant présent.

 

Mon avis sur “Tout le bleu du ciel”

 

Je savais que ce livre allait me plaire.

Je crois qu’il y a un moment pour chaque livre. J’en ai d’autant plus apprécié la lecture, que j’ai grandi psychologiquement et spirituellement depuis sa sortie.

 “Tout le bleu du ciel” est davantage qu’un road trip et la simple rencontre de Joanne et d’Emile autour de la maladie de ce dernier.

Je n’avais pas réalisé jusqu’à cette lecture, combien Mélissa Da Costa est engagée et combien la question du sens de l’existence est centrale dans ce qu’elle écrit.

J’ai donc jeté un petit coup d’œil à sa biographie et je n’ai pas été surprise de lire qu’elle a suivi des formations de naturopathe , d’aromathérapie et phytothérapie.

On retrouve une tragédie similaire à celle de “Les lendemains” que j’ai lu dernièrement : celle de l’homme aimé , mort prématurément, et la présence d’un personnage guidant l’autre vers l’essentiel de la vie.

Emile et Joanne sont jeunes mais déjà abimés par la vie.

Elle est mystérieuse et résiliente. Lui cherche la fuite après avoir eu le cœur brisé et découvert la caractère incurable de sa maladie.

C’est un roman feel good mais Mélissa Da Costa ne prend à aucun moment les raccourcis attendus dans ce genre. Au contraire, bien malin celui ou celle qui serait capable d’anticiper le dénouement de cette histoire.

Elle mène ce récit sur 650 pages avec une efficacité remarquable.  Peu à peu elle “déshabille” ses personnages pour qu’ils nous livrent leur vérité.

Joanne est menue, discrète, effacée, silencieuse, toute de noir vêtue, avec son étrange grand chapeau qui la dissimule. On peut avoir du mal à comprendre ce qu’elle vient faire dans cette aventure avec un garçon, tel qu’Emile.

Mais ce petit bout de femme est aussi forte à l’intérieur qu’elle l’est physiquement, ce qui surprend grandement Emile qui l’observe avec curiosité.

A son contact, qu’est ce qui change pour Emile ?

Il découvre la nature sous un autre œil, se met écrire dans un carnet pour se souvenir, note les citations inspirantes de Joanne et cuisine végétarien pour s’adapter au régime alimentaire de celle-ci. La sérénité de Joanne le “contamine”.

Il en vient à considérer sa vie sous un angle différent.

 

“Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux.

– Ce qui veut dire, c’est que … ?

Il hésite. Il a peur de passer encore pour un idiot.

-Ce qui veut dire que ce voyage qu’on fait, toi et moi, c’est avant tout un voyage intérieur… Une introspection.”

-Comme tu l’as dit, il y a toutes ces choses qui remontent mais là, on les voit différemment, avec de nouveaux yeux.”

 

Mais comment supporter l’idée de cette maladie qui va peu à peu lui retirer la conscience de sa propre vie ?

 

La réponse lui est apporté par Joanne : en pratiquant la pleine conscience.

En vivant l’instant présent dans toute sa force, sa beauté des petites choses quotidiennes, le reste devient supportable.

Ces deux-là se sont bien trouvés finalement. Mais est-ce vraiment le hasard ? (Je vous laisse le découvrir…)

Nos deux personnages prennent la route pour la montagne, pour la rencontre avec eux-mêmes mais aussi avec des personnages secondaires d’une profonde humanité. Je pose une mention spéciale pour Myrtille qui m’a beaucoup émue e(t pas seulement parce qu’elle porte le même prénom que ma chatte disparue).

En toile de fond, on voyage au cœur du pays catalan et chez moi, en Occitanie !

On prend en pleine face, la beauté brute des Pyrénées et celle de Peyriac-de-mer (je vous mets quelques photos de ce fameux ponton que vous retrouvez parfois dans mes stories Instagram).

 

C’est drôle de se promener avec des personnages sur des lieux aussi familiers.

 

Melissa Da Costa - peyriac de mer - tout le bleu du ciel

 

Désolée pour ces photos sans notre légendaire soleil mais il faisait plutôt gris ce jour-là. 

Mais c’est aussi sous ce ciel gris qu’Emile et Joanne découvre Peyriac-de-Mer.

 

Melissa Da Costa - tout le bleu du ciel - peyriac de mer

 

Voici le fameux ponton qui sépare l’étang du Doul (à gauche) et la saline (à droite).

Je vous mets aussi une vue haute, permettant d’avoir un angle de vue plus large.

Vous pourrez ainsi le visualiser si vous décidez de lire ce livre.

 

Peyriac de mer - tout le bleu du ciel - Mélissa Da Costa

 

Pendant mes vacances, j’ai fait une petite partie du périple “Tout le bleu du ciel” en pays catalan

Je ne m’aventure pas assez dans les terres et ce roman m’a décidé à le faire.

Vous retrouverez très bientôt mon périple par ici et sur Instagram.

 

“Tout le bleu du ciel” de Mélissa Da Costa est un roman bouleversant, profond, plein d’une grande sensibilité et de courage.

Il nous invite à la réflexion à travers la quête de soi, de Joanne et Emile.

Un roman qui nous fait comprendre ce qu’est vivre en pleine conscience et dans le moment présent.

Une histoire conviant à la sérénité qui, sans aucun doute, m’habitera longtemps.

 

Bilan de ma lecture

 

“Tout le bleu du ciel” de Mélissa Da Costa est un livre tellement touchant et authentique ! J’aurais été déçue de passer à côté, faute de trouver le temps de le lire. Voilà, c’est fait !

Une autre de mes lectures de cet été dont je me félicite.

A lire si vous aimez la liberté, partir à l’aventure, les voyages en vans, les belles histoires humaines, la résilience et vous connecter au moment présent ♥♥♥

 

A lire aussi – idées lecture

 

C’est le deuxième titre que je lis de Mélissa Da Costa et elle touche, à nouveau, juste. Je vous recommande sans hésitation,“Les lendemains”.

Impossible de ne pas citer ici le livre d’Aurélie Delahaye sur son périple d’une année avec son camion aménagé “ Embrasser l’inconnu” qui aurait très bien pu être aussi le titre de ce livre pour des raisons différentes. 

Je pense aussi à l’INDISPENSABLE “Wild” de Cheryl Strayed pour la quête de soi.

Dans la série des livres sur des road trip, je ne peux que me référer au classique “Sur la route” de Jack Kerouac et  àInto the wild de Jon Krakauer.

Ce roman m’a rappelé un autre livre marquant, plein d’humanité  : “Ma cabane” d’Olivier Garance et Delphine Saubaber dont vous pouvez lire la chronique sur mon blog.

 

 

Vous avez déjà lu ce titre de Mélissa Da Costa ?



Tout le blie du ciel - Melissa Da Costa

 

 

 

Tout le bleu du ciel

“Tout le bleu du ciel” de Mélissa Da Costa est le livre le plus bouleversant que j’ai lu ces derniers mois. Mais c’est aussi celui qui m’a procuré le plus grand sentiment de bien-être. Si vous ne l’avez pas encore lu, foncez !

URL: https://livresalire.com/tout-le-bleu-du-ciel-mélissa-da-costa/

Auteur: Mélissa Da Costa

Note de l’éditeur/éditrice :
4

2 Comments

  • ayok57

    Je ne l’ai pas lu mais ta chronique me donne envie de le faire.
    Et merci pour les photos qui sont magnifiques, ça donne (là aussi) envie d’aller faire un tour par chez toi 😉

    • Emma

      Coucou,
      Dommage c’était à la fin du premier confinement je crois et il ne faisait pas un super temps. Mais j’ai prévu d’aller m’y balader ces jours prochains. Je pourrais peut-être en faire de plus ensoleillées. Oui Peyriac-de-Mer est un très chouette village. J’adore aller y boire un verre ! Donc le livre comme ma région sont à découvrir 😉 ♥

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :