Promets-moi d’être heureux- Célestin Robaglia

Roman sur la recherche de sens dans la vie, sur l’équilibre personnel, la quête d’un bonheur authentique, la reconnexion à la nature

Thème : bonheur, nature, amour, intuition, sobriété heureuse

Promets moi d'être heureux - Célestin Robaglia 3

Résumé de l’éditeur

Désabusé par la vie, Gabriel a renoncé à ses rêves de changer le monde. À 27 ans, il est enlisé dans sa routine parisienne et partage son quotidien avec son cousin Noé, un rêveur asocial.
La vie de Gabriel bascule lorsqu’il se retrouve sans préavis tuteur d’Aziliz, sa nièce de dix ans. Avec une sagesse déconcertante, Aziliz remet en cause le simulacre de vie qu’il mène avec Noé et le pousse à écouter ses désirs enfouis. Gabriel se rappelle alors la promesse qu’il a faite à sa sœur, Clara, lors d’un rêve étrange. Poussé par cet engagement, il décide de tout plaquer.
Sans projet ni point de chute, il part avec Aziliz et Noé direction la Bretagne, avec un seul rêve : trouver un lieu où ils pourront vivre en symbiose avec la nature. Pour Gabriel, c’est le début d’un cheminement personnel. Au contact de l’essence vibratoire de la forêt, il se reconnecte à sa propre nature et apprend à cultiver les bonheurs simples de la vie.
Cette histoire poignante, au cœur de la forêt bretonne, promet de vous relier à la nature. Toute la magie de la sobriété heureuse pour vivre en harmonie avec soi…

 

2 adjectifs qui résument le livre

Authentique : Car on sent que la démarche de l’auteur n’est pas le produit d’un seul raisonnement intellectuel ou théorique, qu’il y a un vécu derrière. Qu’il parle de ce qu’il connait concrètement. L’utopie n’est qu’apparente, il n’oublie jamais de traiter les réelles difficultés qu’il y a à essayer de vivre d’une manière différente.

Apaisant : Par ce qu’il nous invite à nous reconnecter à la nature, et que l’on envisage tout d’un coup ceci avec une telle évidence, comme une vraie nécessité organique

 

Ce que j‘en pense

Quand les choix de vie faits ne sont pas les bons, que fait-on ?

Gabriel en fait le constat, comme beaucoup d’entre nous. Il n’a pourtant que 27 ans et déjà l’idée même de changer quelque chose à sa vie lui semble quasiment impossible. Il est pris dans une existence à laquelle il pense ne pouvoir apporter que des aménagements pour essayer de la rendre plus acceptable. Il a beau ne pas adhérer au système, il ne voit pas comment lui échapper.

J’avoue que lorsque j’ai vu le titre du livre, j’y suis allé à reculons. Je me suis dit encore un énième bouquin d’un soi-disant auteur qui surfe sur la vague du développement personnel pour nous faire avaler un roman aux innombrables raccourcis mais qui n’apportera ni solution, ni rien de nouveau. Et je vous avoue que je commence à trouver rébiditoire tous ces livres qui parlent en surface de concepts sensés révolutionner nos vie sans rien y connaitre vraiment, ni rien expérimenter par eux-mêmes, avec juste l’espoir de vendre quelque chose.

Mais j’ai eu la chance de discuter avec son éditrice aux Editions Solar et j’ai été frappée d’entendre combien elle attachait justement de l’importance à la qualité du contenu, des “compétences”, à ce qu’un auteur apporte d’authentique ou d’inédit en la matière avant même qu’il écrive un livre pour essayer de le transmettre. J’ai donc ouvert ce livre avec beaucoup de curiosité et j’ai bien fait car il vient rejoindre ces quelques rares romans de développement personnel que je peux non seulement recommander les yeux fermés mais que je peux aussi relire chaque fois que je cherche moi-même des réponses ou des clés à une situation donnée.

On peut le voir comme un conte optimiste mais cette histoire est un peu celle de l’auteur qui après des études d’arts appliqués est parti en Bretagne créer un écohameau avec un groupe d’amis. Ils ont ainsi retapé d’anciennes longères sur le site d’un ancien château médiéval quasiment écroulé et ils y vivent avec peu de choses et entourés de forêts. Il a donc vraisemblablement beaucoup puisé dans son histoire personnelle pour écrire ce roman, ce qui lui donne une vraie profondeur, cohérence et authenticité. C’est important cette vérité là car elle permet de réellement de transmettre quelque chose qui nous permet de réfléchir différemment, d’envisager d’autres manières de vivre que celles apprises et donc de cheminer intérieurement vers autre chose.

Surtout j’ai été particulièrement sensible à tout ce qu’il développe concernant nos liens avec la nature, notre nécessaire reconnexion à celle-ci, et à l’intuition. Il ne s’agit pas de croire ou de ne pas croire mais simplement de savoir s’écouter, sentir, ressentir et accueillir les évidences. Il n’existe pas la nature et les autres espèces vivantes, d’un côté et nous autres êtres humains, de l’autre. Nous faisons partie d’un même tout. Notre évolution nous a amené à nous séparer de celle-ci,  à nous couper de ce que nous sommes vraiment mais au fond de nous savons bien que l’imposture est là. Mais nous ne savons pas vraiment comment renouer avec nous-même tout en gérant toutes ces “contraintes” que la société nous impose. Comment ne pas succomber à la force communicative des chênes majestueux, des clairières lumineuses, à l’énergie incroyable que nous transmettent les mégalithes et le sol ? Comment de ne pas s’émerveiller de toutes ces vies minuscules ou plus imposantes qui nous côtoient et auxquelles nous ne savons plus prêter attention ? Parfois pendant cette lecture, j’ai eu honte moi-même de mes réactions de citadine que tout effraye. Mais j’ai compris que j’avais tout à réapprendre, notamment à ouvrir les yeux, à penser autrement, à respecter et vivre avec ce qui nous entoure même si on m’a apprit à ne pas en faire cas.

Ce que j’ai aussi aimé dans ce roman et qui le rend d’autant plus crédible, c’est qu’il n’esquive pas cette question de l’argent nécessaire pour vivre. Qu’il s’agisse de tout quitter, du stress des économies qui s’envolent, à comment concilier le besoin de gagner sa vie et cette vision utopiste d’une vie reconnectée à soi et à la nature. Tout n’est pas rose, l’argent ne survient pas magiquement simplement parce qu’on a fait une demande à l’univers, tout n’est pas parfait ! Il y a des moments difficiles mais il existe des solutions et puis surtout il y a l’entraide humaine, les belles rencontres et ce que l’on apprend.

Ce roman fait partie de ceux qui peuvent changer votre vie, déjà en ce qu’il ouvre des portes nouvelles pour appréhender ses peurs, ses croyances. Parce qu’il donne envie de le suivre, de chercher à notre tour quelles sont nos aspirations profondes, de renouer véritablement avec la nature, de développer nos sens, de mettre plus d’authenticité dans notre vie, d’avoir envie de mettre du moins et du partage dans nos vies plutôt que toujours “plus de” …

Inutile de vous dire que ce livre fait partie de ceux qui inspirent ma réflexion actuelle sur mes futurs choix et que j’y ai puisé pas mal de réponses Sourire ♥♥♥

 

Célestin Robaglia - Promets moi d'être heureux

ACHETER SUR AMAZON

PROMETS-MOI D’ETRE HEUREUX – CELESTIN ROBAGLIA – Editions Solar

56 thoughts on “Promets-moi d’être heureux- Célestin Robaglia

  1. Bonjour,
    Merci infiniment pour ce recap et avis sur ce livre, qui donne vraiment envie de le lire.
    Le développement personnel est un sujet difficile à traiter : il faut le vulgariser, mais quand on lit beaucoup dessus on a souvent une impression de déception car on en attend plus…
    J’espère pouvoir lire ce roman bientôt dans le cadre de votre concours sur Instagram.
    Merci encore et belle journée,
    Liliyella.

    1. Oui les bons romans servent à cela, à vulgariser mais pas facile d’en trouver de bons ! Celui-ci en fait partie ! Noté pour la double participation 🙂

  2. Ta chronique donne vraiment envie, ce livre apaisant comme tu le décris me semble une lecture parfaite pour qui a envie de se reconnecter aux choses essentielles ! J’espère avoir la chance d’être tirée au sort

  3. C’est exactement ce que je recherche comme lecture en ce moment !
    Une envie de changer de vie en revenant aux éléments essentiels de la vie.
    Je crois les doigts pour gagner le droit de profiter de cette lecture avant la rentrée 😉
    Bisous Emma.

  4. Bonjour,

    Cet article arrive juste au moment où je viens moi même de finir un livre de « développement personnel » (le jour où je me suis aimé pour de vrai de Serge Marquis, que je recommande +++) et ce petit nouveau semble être une bonne continuité dans ce que je recherche! Merci pour partage 🙂
    Bonne journée,
    Eleonore

    1. Avec plaisir ! Mais c’est une autre dimension du développement personnel que le livre de Serge Maquis que je connais. J’ai préféré celui-ci mais c’est une question de goût et surtout d’attente car le développement personnel c’est très large 🙂

  5. J’ai déjà entendu parler de ce livre, et j’ai très envie de le lire, il fait donc partie de la liste de mes envies pour mon anniversaire
    A bientôt

  6. Ce livre a l’air tellement en accord avec ce que je recherche.. je suis sur la route du tout plaqué travail appart, pour voyager, apprendre et me reconnecter a la nature, de vivre en harmonie avec celle ci, elle a tout à nous apporter et nous l’a Sabotons.
    Je participe a ce concours car il n’est pas tombé par hasard sous mes yeux l’orque j’ai ouvert Instagram et ta chronique m’a encore plus donné envie de le découvrir !!
    Merci pour ce concours et ce partage

  7. Bonjour, exactement ce que je recherche et de plus je voudrais tenir ma promesse, quand on ma dit ces même mots, il y a quelques mois.
    On a tous besoin d’être heureux !!!
    Merci et bonne journée.

  8. Je te suis via Instagram depuis un petit moment et j’adore tes petits billets « humeurs » et même les autres d’ailleurs.
    J’ai acheté quelques livres que tu conseilles il faut maintenant que je m’y mette
    Il me tarde déjà de lire ce livre en espérant remporter ‘e concours !
    Embrasse Myrtille pour moi !
    Doudi doux

  9. J’ai exactement la même appréhension que toi quand je vois ce genre de titre, j’ai été déçue par celui de Raphaëlle Giordano, et je ne veux plus lire ce genre de roman. Mais ta réflexion après lecture attise ma curiosité… ma bibliothèque va t’elle le compter parmi ses autres pépites?

  10. Merci Emma.
    Sans même avoir commencé à lire ce livre je me sens toute fébrile parce que c’est souvent le genre de chose auquel tu penses quand tout s écroule autour de toi..
    Bonne soirée

  11. Il a l’air tellement bien et apaisant je confirme que mm à 30 ans parfois ça semble déjà impossible de changer les choses merci pour la Découverte ♥️

  12. Hâte de le découvrir nouveauté qui aura sûrement sa place à côté de mes livres chouchous « kilomètre zéro » et « et j ai dansé pieds nus dans ma tête » merciii Emma pour le conseil

  13. En véritable quête de sens et de connexion avec cette belle nature je participe pour découvrir ce livre qui semble si intéressant, Merci pour ce concours !
    Insta : mbones23

  14. Bonjour et merci pour cette jolie découverte.
    Ce livre me parle … peut être parce que je reviens de Bretagne, peut être parce que j ai eu l impression de reprendre mon souffle en me promenant dans les forêts alentours…
    Je tente ma chance pour le jeu ici et sur instagram ( geraldine_g13).
    A bientôt

    1. Aahah je me disais jolie attention mais ce n’est pas complètement désintéressé 🙂 Sinon ce livre n’est pas seulement un ouvrage réservé aux femmes, au contraire !!;-)

  15. Ce livre a l’air absolument fabuleux !! Je tente ma chance, merci pour ce concours ☀️ !
    Mon pseudo insta : deborah.canumonget

  16. Bonjour Emma, j’ai découvert ton blog grâce à Instagram. Quelle richesse d’information et d’inspiration ! Effectivement, le titre m’aurait moi aussi rebutée, mais ta chronique m’a convaincu de le rajouter à ma PAL, que je préfère appeler, dans le moment que je traverse, ma bibliothèque bienveillante. Je ne suis absolument pas à la recherche de livres de développement personnel de type « les 10 recettes du bonheur » mais plutôt à la recherche d’ouvrages romanesques, classiques ou philosophiques. Les ouvrages de développement personnel ne me permettent pas de plonger à moi, j’ai l’impression de porter la robe d’une autre. Je préfère me tourner vers la littérature pour mieux comprendre ce qui se passe en moi et dans le monde qui m’entoure. Au plaisir de continuer de te lire.

    1. Bonsoir,
      Merci beaucoup pour ton commentaire enthousiaste mais aussi bienveillant 😉
      J’ai mis très longtemps à venir au développement personnel parce que ça me paraissait aussi ne pas me convenir mais il a suffit de la rencontre avec le bon livre qui m’a sauvé du mal-être dans lequel je me trouvais pour que je révise complètement mon opinion à ce sujet. Mais c’était il y a 15 ans et ça n’était pas « vulgarisé » comme maintenant. Je reconnais qu’aujourd’hui avec la quantité de livres qui paraissent, avec pour certains une qualité plus que douteuse, il y ait de quoi être dubitatif. Mais la bibliothérapie (ce que tu pratiques) est aussi un moyen efficace de se faire du bien ! Il en faut pour tout le monde 🙂 En tout cas, je recommande le livre de Célestin Robaglia qui non seulement nous ramène à l’essentiel, nous fait réfléchir mais provoque également un grand sentiment de plénitude et de bien-être à sa lecture. Je serais très heureuse de lire ton retour lorsque tu l’auras lu. A très bientôt et belles lectures 🙂

Laisser un commentaire