Adolphe-a-disparu-eric-Metzer-blog-littéraire.
Roman

Adolphe a disparu -Eric Metzer

Il aurait très bien pu “cuver” son chagrin d’amour tranquillement chez lui mais sa mère en a décidé autrement. “Adolphe” le chat a disparu et il faut absolument le retrouver pour lui donner son traitement . On ne peut pas ignorer une mère qui vous appelle à la rescousse…

Thème : relation mère-fils, divorce, chagrin d’amour, rupture amoureuse, bois de Boulogne, prostituées, SDF, deuil, chat, Eric Metzer.

 

Eric Metzer - Adolphe a disparu blogueuse littéraire

ADOLPHE A DISPARU – ERIC METZER

 

 

Résumé de l’éditeur

 

“Elle m’a brusquement quitté un jeudi soir. Je ne m’y attendais pas. Autour de moi, tout s’est écroulé, les murs, le ciel et mes pensées. Et puis il y a eu ce coup de fil de ma mère. En sanglots, elle m’explique qu’Adolphe, un vieux chat asthmatique, a disparu au beau milieu du bois de Boulogne. Et alors ? Elle me supplie de l’aider à le retrouver. En temps normal, j’aurais refusé. Mais je n’en avais pas la force ; c’est ainsi que l’aventure a commencé…”

 

Pourquoi  “Adolphe a disparu” de Eric Metzer est un livre à lire ?

 

Parce que c’est doux, tragique, drôle, émouvant et profond à la fois.

 

Mon avis

Il y a beaucoup d’auto-dérision dans le regard de celui qui traverse ce roman. Il y a bien sûr d’abord la colère d’avoir été vaincu puis abandonné par la femme qu’il aime, comme nous le sommes tous un jour ou l’autre.

Puis la distance amusée de se regarder s’apitoyer sur son sort alors même que l’on constate que tout autour de soi coexistent d’autres mondes “effrayants” qu’on pensait ne jamais côtoyer. Nos petites tragédies intimes prennent tant de place !

 

“J’ai repensé au chapitre ”Pleurer” de Fragments d’un discours amoureux de Roland Barthes : N’en pleurant, je veux impressionner quelqu’un.” Ce quelqu’un, c’est moi! Je voulais donner corps à ma tristesse pour la regarder de l’extérieur, devenir spectateur de ma douleur”

 

J’ai trouvé très touchant la prise de conscience du personnage principal, qui réalise le chemin parcouru par sa mère. Le sens et l’investissement tellement humain qu’elle met à prendre soin des autres êtres vivants qui vivent en marge de nos sociétés : qu’il s’agisse de chats, de prostituées, de sexualité hors norme, de SDF. Tous restent des humains à ses yeux alors même que la société lui refuse sa vraie place parce qu’on l’estime déjà trop âgée. Le parallèle entre le chat abandonné, brutalement rejeté et tous ces “curieux” êtres humains qui trouvent refuge, asile, dans ce célèbre bois, est tellement bien trouvé.

Et puis il y a les blessures d’enfance, le divorce, la mort du père et le deuil difficile de tout ce que la vie nous retire. Cette journée à chercher un chat aux côtés de cette mère qu’il ne voit jamais est l’occasion inespérée de se connaitre un peu mieux.

 

“C’est vrai, je ne dis rien, mais quand je t’appelle j’ai l’impression que je t’embête!” Alors je me suis excusé. je lui ai dit que ce n’était pas du tout ça, qu’elle comptait énormément pour moi. Je lui ai expliqué que j’avais du mal à exprimer mes émotions, que j’étais probablement trop pudique, que j’avais toujours été comme ça.”

 

Ça commence comme une histoire qui ne va mener nulle part et on le referme un peu bousculé, tourneboulé par ces histoires humaines. Et que dire du beau portrait de cette mère qui a toujours mené sa vie avec courage, n’hésitant pas gifler celui qui l’humilie, à quitter un job qui ne lui reconnait sa valeur, et qui se juge plus digne de donner de l’humanité, de l’attention, à ceux que tout le monde refuse de voir. Une femme qui au fur à mesure du roman devient plus attachante et qui nous pousse à réfléchir à l’instar de son fils. J’ai trouvé que ce roman avait un petit parti pris féministe qui n’a pas été pour me déplaire. Mais peut-être ne voit-on dans les livres que ce que l’on a envie d’y trouver …

 

  Bilan 

Comme tout le monde je connaissais Eric Metzer pour son duo humoristique et décalé “Eric et Quentin” du Petit Journal de Yann Barthès (Canal +) mais j’ignorais qu’il écrivait. J’étais donc très curieuse de découvrir ce titre qui casse les codes de ce qu’on pourrait attendre car il est très loin du personnage scénique inventé, à la fois simple drôle, sensible et profond. Ne cherchez pas trop le chat car finalement il n’est qu’un prétexte. A découvrir ♥♥

 

 

Vous aussi ça vous intrigue de découvrir la plume d’Eric Metzer ?

Adolphe a disparu - Eric Metzer

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :