Je voulais te dire I love you – Isalou Regen & Sabchu Rinpoché

Isalou-Regen-Sabchu-Rinpoché-Je-voualis-te-dire-...I-LOVE-YOU

Apprendre à aimer le plus grand nombre pour mieux aimer celui qui partagera notre vie ou comment se relever d’une rupture amoureuse douloureuse et ne pas reproduire les mêmes erreurs. Aimer ça s’apprend, c’est le défi intelligent lancé par ce livre.

Thème : Amour, couple, séparation, bouddhisme, résilience.

 

Je voulais te dire ...I LOVE YOU - Isalou Regen & Sabchu Rinpoché

JE VOULAIS TE DIRE … I LOVE YOU – ISALOU REGEN & SABCHU RINPOCHÉ

Résumé de l’éditeur

 

Il ne fait pas qu’en parler … I LOVE YOU est le premier livre qui vous donne de l’amour !

Il lui envoyait des SMS remplis d’émoticônes de cœurs rouges du matin au soir en lui disant: I love you. Puis il l’a quittée. C’est bien connu, « les histoires d’amour finissent mal en général ». Après plusieurs ruptures douloureuses, on peut vraiment se demander si la chanson n’a pas raison. Combien de cœurs sont-ils en peine à cet instant sur cette planète ? Je voulais te dire … I love you est l’histoire (vraie) d’une reconquête de soi après une rupture amoureuse, qui passe par des entretiens de sagesse et de philosophie entre une girl next door au cœur brisé, Isalou Regen, et un grand maitre spirituel tibétain, Sabchu Rinpoché au coeur ouvert et joyeux. Sur fond de questions que nous nous posons tous et de réponses à la fois simples et décapantes, ce livre propose un double pari : voir ce qui se joue vraiment entre deux personnes qui se disent je t’aime, et envisager une autre façon d’aimer. Et si la compassion était finalement le salut de nos histoires d’amour à deux ?

 

2 adjectifs qui résument le livre

 

Réconfortant : Car profondément bienveillant ! On a souvent du mal à savoir comment agir, ou tendance à compiler les évènements douloureux dans nos vies sans savoir comment faire pour y échapper. Généralement on cherche à mettre davantage de contrôle dans nos vies, avec l’illusion que ça changera quelque chose, mais souvent c’est simplement parce qu’on ne sait pas comment faire autrement. Je trouve réconfortant de savoir que l’on peut comprendre les choses autrement et agir pour vivre mieux, car notre pouvoir sur notre esprit est absolu.

 

Lucide : Décidément, je crois que j’aime bien cet adjectif ces derniers temps ! Winking smile Mais en fait, c’est la démarche de ce livre : nous recadrer avec la réalité, pour que l’on cesse de fonctionner de manière diamétralement opposée à celle-ci. Bon, j’ajouterais généreux, car c’est un livre qui va complètement dans ce sens, même si regarder la réalité dans les yeux, c’est réputé être douloureux.

Ce que j’en pense

 

On ne présente plus Isalou Regen, blogueuse, chroniqueuse sur France-Inter et auteure du célèbre “La magie du sommeil” dont je vous ai déjà pas mal parlé dans mes stories Instagram, notamment les soirs d’insomnie ! Winking smile

Mais aujourd’hui on va parler d’amour ! De comment renaitre d’une relation qui laisse exsangue parce qu’on y a mis trop d’attentes, trop de soi, trop de passion en attendant d’en recevoir autant. Qu’est ce qu’une relation amoureuse et mieux, une relation d’amour équilibrée qui nous fait grandir au lieu de nous enfermer dans une illusion ?… On va parler d’amour au sens large parce que c’est celui-là qui nous épanouit, celui qu’on doit gagner seul au fond de soi, dans son royaume et Isalou Regen a demandé pour cela l’aide de Sabchu Rinpoché, enseignant bouddhiste, né et élevé au Nepal mais ayant aussi une bonne connaissance de notre monde occidental puisqu’il a passé un bachelor en études cinématographiques au Canada. Il nous livre dans ce livre à deux voix, des réponses justes, lumineuses, pleines de sagesse qui peuvent être d’une aide précieuse.

La toute première chose que je dois vous dire, c’est que ce livre n’est pas facile à lire …mais ça vaut le coup de s’accrocher !

Pourquoi pas facile ? Parce que ce n’est pas un ouvrage feel-good comme la couverture peut le laisser penser ou un témoignage … on va entrer de plein pied dans une profonde réflexion sur qu’est-ce qu’aimer, sur les mécanismes que nous mettons en place dans une relation d’amour et pourquoi c’est si douloureux lorsque celle-ci prend fin.

J’ai été surprise parce que cet entretien est mené avec un bouddhiste, là où on aurait davantage attendu un psy. Et j’ai été percutée par leur connaissance de l’âme humaine. Alors c’est toujours pareil : expliquer ne suffit pas à provoquer le changement mais il y a une passage qui m’a énormément marqué, celui qui relate l’histoire des deux loups, le blanc joyeux, généreux, bienveillant et le noir, égoïste, jaloux, arrogant….qui cohabitent en nous et ont la même force

“Lequel gagne ? demande le petit garçon. Celui que tu vas nourrir ! répond le vieux sage cherokee “

Nous portons tous cette ambivalence en nous et ce n’est pas notre histoire personnelle qui détermine ce que nous allons devenir mais la décision consciente que nous prenons de préférer nourrir l’un ou l’autre de ces loups.

Car nous sommes des êtres d’égo et nous laissons celui-ci diriger notre vie (que nous nous comportions en conquérant ou en victime), c’est le “I” du fameux “I love you”, il est donc grand temps de choisir quel versant de nous-même nous préférons “nourrir”

Le livre s’articule autour de ces 3 vocables et nous explique tout ce qu’ils impliquent, tout ce que recouvre ces trois mots.

C’est donc une lecture sérieuse, souvent presque philosophique et riche. J’avoue qu’elle m’a été particulièrement réconfortante parce que tout d’un coup, je réalise qu’on n’est pas voué à souffrir. Qu’il suffit de changer le socle du “qu’est ce que le plus important dans ma vie ?” Etre heureux est un désir et autour de ce désir, on articule tout le reste. Or la définition de ce qui nous rend heureux évolue sans cesse comme le monde autour de nous, l’impermanence est notre réalité sur terre et nous voudrions au contraire que tout reste figé.

“Nous voulons que des bonnes choses arrivent à ce royaume et nous ne voulons pas en perdre une seule particule : nous voulons un château parfait, un conte de fées. Il n’y a rien de mal à cette forme d’idéalisme, sauf qu’il n’est pas cohérent avec la réalité. La réalité est que les choses changent, que tout change.”

“Est-ce qu’ils ont vraiment envie de savoir qui ils sont et ce qui les constitue ? Sont-ils prêts à entendre que la source de tous les problèmes et l’origine de toutes les joies et les peines sont justement eux-mêmes ?

“C’est pour cela qu’on commence par être gentil avec la reine, on essaie de gagner ses faveurs, de la calmer un peu, elle est tellement stressée ! Elle a le sentiment de ne jamais être assez la reine.”

Nous fonctionnons donc en essayant de résister à quelque chose sur lequel nous n’avons pas de contrôle et nous agissons en sens inverse de la réalité, en la niant, alors forcément ça ne peut qu’être douloureux quand nous constatons que quelque chose s’arrête ou nous échappe. Nous restons cristallisé sur la représentation de ce que nous croyons qui nous rend heureux, nous nous y accrochons et nous évaluons notre bonheur par rapport à cela. Mais cette évaluation dépend du système de valeurs que l’on a mis en place. Si dans notre esprit, la rupture est représentée comme un évènement douloureux, alors elle le sera forcément. Ce n’est pas l’évènement de la rupture qui est douloureux en soi, mais la valeur douleur qu’on lui a associé. Bien sûr, on peut ressentir de la tristesse mais le vivre comme un effondrement nous empêche de voir la possibilité de vivre autre chose qui se profile derrière la rupture

“ Vous entrez dans Notre-Dame et vous voyez les vitraux, de véritables œuvres d’art ! Vous les avez vus ? C’est très joli et cela nous tient à cœur. Un jour quelque chose arrive et les vitraux se brisent ; nous ressentons naturellement de la tristesse. A ce moment-là, nous ne voyons pas la possibilité de créer une mosaïque à partir des éclats de verre. Si vous regardez de près, dans la vie et dans la nature, tout se brise. Cependant, lorsque quelque chose se brise, il devient une autre chose qui est pareillement jolie. Nous ne regardons jamais dans cette direction, nous restons fixés sur ce qui est cassé. Dans la vie, beaucoup de choses ressemblent à ca : la mort, la séparation, les attentes déçues, ou les rencontres non souhaitées ou tout autre incident que nous n’avons pas choisi. Et puisque ces incidents ne correspondent pas à nos choix, nous sommes désespérés et nous nous reprochons de ne pas avoir de contrôle sur la réalité, mais nous n’avons pas de contrôle sur la réalité !”

“On lâche prise sur ce qui n’a pas été exaucé et on essaie de voir la beauté de ce qui émerge ! Je pense que c’est ce qu’on appelle un esprit positif. Pas du genre : “Soyez positifs !Soyez positifs ! “ car comment puis-je être positif seulement en me le répétant ? Mais si nous regardons, nous comparons et voyons les faits : c’est la vie, tout naturellement, et la nature est toujours belle !”

J’ai axé ma chronique sur le thème de l’égo et de ce qu’il y a à en comprendre mais ce livre est si riche qu’il me serait quasi impossible d’en parler ici complètement.  Ce qui est certain, c’est que tout le contenu est d’égale valeur et qu’il faudra s’y prendre à plusieurs reprises pour l’appréhender complètement. Une seule lecture n’y suffira pas, comme pour la plupart des livres de développement personnel qui apportent vraiment une pierre à l’édifice.

Je vais d’ailleurs le garder en livre de chevet pour pouvoir en relire régulièrement des passages. Personnellement j’ai désormais un cahier que j’appelle “ cahier d’amélioration” dans lequel je consigne les points que j’ai besoin de travailler, les réflexions et les idées que m’apportent mes lectures et qui me semblent importantes. Il ne s’agit pas de compiler beaucoup d’informations mais de pouvoir retrouver très rapidement ce sur quoi je veux réfléchir (ou agir) et de rafraichir régulièrement ma mémoire car lire c’est bien mais il faut que ça laisse une vraie trace quelque part pour être utile. mais j’aurais l’occasion de vous parler à nouveau de ce cahier Winking smile

 

Bilan : Livre à lire si vous avez envie d’avoir une vie amoureuse plus apaisée, pour aller à la découverte de vous-même et apprendre à vous aimer, mais aussi pour mener une vie plus riche de sens dans vos relations avec les autres.

 

Isalou Regen &Sabchu Rinpoché - Je voualis te dire ...I LOVE YOU

ACHETER SUR AMAZON

ACHETER en occasion sur RAKUTEN

 

JE VOULAIS TE DIRE … I LOVE YOU – ISALOU REGEN & SABCHU RINPOCHÉ

 

 

3 Replies to “Je voulais te dire I love you – Isalou Regen & Sabchu Rinpoché”

  1. Ce livre a l’air tellement bien, apaisant… Et tellement inspirant, surtout dans cette période de ma vie où je me suis faite « larguée » et que j’ai encore tellement envie (besoin?) de l’autre.
    J’en profite pour tenter ma chance pour le gagner, ce serait cool 🙂
    Sinon je l’achèterai très certainement, mais pas de suite, tellement de livres dans ma PAL…
    Alors merci Emma pour cette nouvelle chronique!

  2. Coucou,
    Il a l’air intéressant en effet ! 🙂
    J’ai participé au concours sur Insta (pseudo @angel_ike alias Les lectures d’Angélique)
    Biz
    Angélique

  3. Quoi de mieux que de prôner un livre sur le s’aimer soi même et l’ « apprendre à aimer « , je participe évidemment à ce beau concours (sous le pseudo louise.rb sur Instagram). Merci pour ce que tu fais tous les jours, t’es une belle source de bonheur et de motivation quotidienne

Laisser un commentaire