Maya Angelou -Lady B
Autobiographie,  Lectures

LADY B – Maya Angelou

“Lady B“ de Maya Angelou trainait dans ma PAL depuis si longtemps, qu’il était temps que je me décide à le lire.

Thème : Relation mère-fille, éducation, abandon, pardon, résilience, réconciliation, modèle féminin, force, détermination, Maya Angelou.

 

Angelou Maya - Lady B

 

Résumé de l’éditeur

 

“Maya Angelou a raconté son extraordinaire vie dans de nombreuses autobiographies, qui ont remporté un vif succès. Pour la première fois, elle en partage l’aspect le plus intime : sa relation avec sa mère, Vivian Baxter, une femme d’une détermination à toute épreuve. Quand celle-ci vit que son mariage battait de l’aile, elle envoya Maya, trois ans, et son frère aîné chez leur grand-mère, à des centaines de kilomètres. La fillette vécut avec le sentiment d’avoir été abandonnée. Mais leurs retrouvailles, dix plus ans plus tard, marquèrent un nouveau départ. On découvre ici le long cheminement menant à leur réconciliation, de même que la façon dont s’est opérée la guérison et s’est développé entre les deux femmes une relation extrêmement forte qui permit à Maya Angelou de se hisser hors d’abîmes insondables pour atteindre des sommets insoupçonnés.”

 

Pourquoi  “Lady B” est un livre à lire

 

Pour comprendre d’où vient la force de Maya Angelou.

Pour la connaitre un peu mieux à travers sa mère.

 

Mon avis sur “Lady B”

 

Que j’aime Maya Angelou !

Tout me fascine chez cette femme, son parcours atypique, sa force, sa générosité, sa liberté.

Maya Angelou n’a pas eu la vie facile, loin de là !

Confiée à sa grand-mère paternelle avec son frère, alors qu’elle n’avait que 3 ans, Maya Angelou ne va vraiment faire connaissance avec sa mère que lorsque celle-ci les récupérera pendant leur adolescence.

Mais elles vont réussir à surmonter la distance et les sentiments qui pourraient les séparer, pour se réconcilier. Maya Angelou n’appelait pas sa mère “maman” mais Vivian Baxter, elle lui donnera ensuite le surnom de lady B.

 

“J’ai appris que Maya ne veut pas m’appeler maman. Elle a un autre nom pour moi. Il semble que je ne corresponde pas à l’image qu’elle se fait d’une mère (Tout le monde me regarda d’un air désapprobateur, y compris Bailey.) Elle veut m’appeler “Lady”. Maman attendit une seconde, puis ajouta : “Et ça me plait. Elle dit que je suis belle et gentille et ressemble donc à une vraie lady. A partir d’aujourd’hui Junior, tu peux m’appeler Lady. En fait, quand je me présenterai à des gens, je dirai que je suis Lady Jackson. Soyez tous bien à l’aise de m’appeler Lady. Chacun a le droit de se faire appeler comme il désire. Moi je veux me faire appeler Lady.”

 

On découvre que Lady B était une femme déterminée, qui ne s’est jamais laissé arrêter, qui a réussit à devenir indépendante financièrement et même à réussir socialement en étant que femme et noire. Elle enseignera à sa fille que rien ne doit lui résister.

Si on connait Maya Angelou comme l’immense poétesse, écrivaine et militante pour les droits civiques qu’elle est devenue, on découvre dans ce livre qu’elle a eu une vie plus contrastée et plusieurs mariages. Cuisinière, danseuse érotique et chanteuse de folk dans des clubs, elle fit aussi partie d’une troupe musicale. Mère célibataire, il fallait qu’elle se débrouille pour élever seule son fils.  Et toujours sa mère lui prodiguait un soutien indéfectible et la poussait à avancer.

 

“Lorsque j’informai ma mère du résultat, elle fut contente. “Je ne suis pas surprise, dit-elle. Tu iras loin dans la vie bébé, parce que tu oses prendre des risques. C’est ce que tu dois faire. Tu es prête à faire du mieux que tu peux. Et si tu ne réussis pas, tu sais que tout ce que tu as à faire, c’est de réessayer.”

 

Elle lui sauvera également la vie quand il s’agira de la retrouver alors que l’homme avec lequel elle a une histoire d’amour, l’a battu à mort et la trimballe inconsciente dans sa voiture. Un véritable miracle qui interrogera aussi Maya sur la protection divine dont elle a bénéficié au cours de sa vie (et que je vous laisse découvrir).

Pour moi, c’est l’exemple même, non seulement de la femme libre qui n’a jamais voulu être enfermée dans aucune étiquette mais qui savait aussi s’écouter. Sa vie fut réellement difficile, elle était seule pour élever un enfant, elle fut victime de la violence d’hommes qu’elle aima mais elle dût aussi faire des concessions qui l’empêchèrent de faire ce qu’elle aimait, elle s’est même sentie basculer dans la folie à un moment de sa vie (elle en tirera une grande leçon)… Mais à travers toutes les épreuves qu’elle a traversé, sa mère restera le roc auquel se raccrocher pour traverser la tempête.

C’est incroyable, la puissance, la détermination tranquille et l’amour de Lady B ! En tout cas c’est ce qui ressort du livre de Maya Angelou. On se dit qu’on aurait aimé avoir ce genre de personne dans notre vie pour nous rendre, nous aussi, insubmersibles.

C’est un titre de Maya Angelou que je porte vraiment dans mon cœur car il montre combien on peut réussir en étant vraiment généreux de soi, que tout le monde traverse des difficultés, des épreuves mais ce qui fait véritablement la différence, c’est notre psychologie.

On s’en fout des trajectoires bien lisses et bien rectilignes, des cases ! Maya et sa mère n’avaient pas seulement de la force, de l’audace et de la pugnacité, elles travaillaient dur pour obtenir ce qu’elles attendaient de la vie.

 Ce que Lady a appris à sa fille, c’est qu’aucun homme ne méritait qu’elle se limite ou se rende malheureuse, comme elle ne devrait jamais se laisser arrêter à cause de sa couleur de peau ou à cause de son sexe, ce n’était pas son problème.

 Vous l’avez compris ! Maya Angelou doit intégrer votre bibliothèque ! ♥

 

Bilan de ma lecture

 

“Lady B” de Maya Angelou nous permet de faire connaissance avec la mère incroyable de celle-ci, de comprendre d’où elle tient sa force et sa liberté. Lady B est tellement inspirante !

Toute sa vie Maya Angelou aurait pu décider de se dire qu’elle n’avait pas eu de chance et s’enfermer dans la colère et le refus de pardonner à sa mère puisqu’elle avait commencé sa vie en étant abandonnée mais elle a fait un autre choix. C’est une grande leçon de vie et de résilience pour nous.

J’ai aimé ce puissant témoignage de leur belle relation, sentir la force de leur amour mais aussi tout ce qu’elles se transmettaient. Des magnifiques modèles de femmes qui doivent nous inspirer, tant pour le refus de se laisser arrêter par quoi que ce soit dans leurs ambitions que dans leur sororité, ce soutien indéfectible qui leur permettra de tout dépasser.

A lire si vous aimez les livres inspirants, les témoignages qui traitent de relations mère/fille, les femmes prodigieuses, de comment surmonter les difficultés ♥♥♥♥

 

A lire aussi – idées lecture

 

Tout MAYA ANGELOU est à lire ! Mais si je dois donner un seul titre, autre que celui-ci (non deux !), ce serait le très féministe Lettre à ma fille” et Je sais pourquoi chante l’oiseau en cage”

J’avais aussi conseillé pas mal de titres intéressants d’autrices dans mon article sur BLACK LIVES MATTERS – 12 livres pour mieux comprendre la cause noire, n’hésitez pas à y jeter un œil.

Je n’ai pas de titres en tête sur les relations mère-fille qui soit aussi inspirant mais si vous en connaissez, n’hésitez pas à me laisser un petit message ci-dessous pour me les faire connaitre.

 

Vous avez envie de lire ce livre ?

Ou de lire un autre titre de Maya Angelou ?

 

 

Maya Angelou - Lady B

 

 

Lady B

Thème : Relation mère-fille, éducation, abandon, pardon, résilience, réconciliation, modèle féminin, force, détermination, Maya Angelou.

URL: https://livresalire.com/lady-b-maya-angelou/

Auteur: Maya Angelou

Note de l’éditeur/éditrice :
5

2 Comments

    • Emma

      Oh non pas de honte ! Moi aussi je ne connaissais pas avent que quelqu’un me l’ait fait découvrir. Mais en tout cas, fonce la lire maintenant ! Tu ne le regretteras pas 😉

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :