Pourquoi lire des livres audio
Blogueuse littéraire

4 raisons d’écouter des livres audio

J’ai toujours considéré qu’écouter des livres audio, ce n’était pas pour moi. Mais après tout, cela fait partie de mon job de blogueuse littéraire d’expérimenter les différents styles de lectures. Je n’en voyais d’autant moins l’utilité que l’écoute d’un livre audio prend beaucoup plus de temps que de lire un livre. Mais ça c’était avant ! Ces derniers mois j’ai introduit dans ma vie beaucoup de nouvelles routines et j’ai découvert les bénéfices de la lectures audio. Comme j’écoute aussi beaucoup de podcasts et de musique, j’ai déterminé des créneaux dédiés à la lecture audio et je ne peux plus m’en passer.

4 raisons de lire livres audio

 

 

Les livres audio stimule la concentration auditive

 

Chacun d’entre nous à un canal de communication (auditif, visuel ou kinesthésique) qu’il privilégie inconsciemment pour apprendre, communiquer et retenir de l’information.

Si vous êtes plutôt auditif, comme c’est mon cas, vous retiendrez donc beaucoup plus d’informations du seul fait de les entendre. La lecture fait plutôt appel au canal visuel, la lecture audio peut donc avoir un grand intérêt quand on est auditif ou pour justement développer sa concentration auditive.

J’ai donc fait un test sur un livre de développement personnel qui me semble le livre idéal pour ce genre de lecture. Normalement lorsqu’on lit un livre, on en retient entre 5 et  10% (moyenne établie selon les chercheurs américains).

Après l’avoir écouté, certains passages étaient complètement inscrits dans ma mémoire comme si je les avais vécu personnellement ou comme si j’avais suivi un cours. J’ai réellement eu l’impression de retenir davantage de choses que si j’avais fait une lecture.

J’ajouterais que la chaleur de la voix de l’acteur qui fait la lecture, ajoute une dimension supplémentaire, quasi affective, à la mémorisation. J’ai l’impression d’avoir noué un lien particulier avec l’auteur du livre, ce qui renforce la mémorisation du contenu du livre.

 

Les livres audio reposent les yeux

 

Je suis sur les écrans toute la journée (smartphone, ordinateur) et j’ai beau avoir adopté des lunettes qui filtrent la lumière bleue, désormais lire le soir me demande un effort que j’ai de moins en moins envie de faire (surtout l’hiver où la nuit tombe plus tôt).

Je sens que mes yeux réclament un peu de répit.

Comme je ne regarde pas la télé, je me retrouvais sur You Tube à visionner des vidéos alors je me suis dit que la lecture audio pourrait utilement et avantageusement se substituer à celles-ci et faire office de “lecture”. Après tout, on a tous adoré que quelqu’un nous raconte des histoires quand on était petit. 

Désormais écouter un livre audio fait partie de mes petits plaisirs du soir (avec la bouillote !).

 

Les livres audio sont tout-terrain

 

Apprendre est quasi obsessionnel chez moi, donc je suis heureuse quand je peux utiliser “les temps morts” pour le faire et c’est ce que me permet le livre audio.

Je peux écouter un livre audio n’importe où et n’importe quand. Que ce soit pendant les tâches ménagères (je déteste tellement ça !), quand je vais marcher, que je fais du sport, que je patiente en attendant un RDV, que je sois dans les transports en commun ou en voiture.

Le double effet kiss cool du livre audio ?

Parfois il est difficile de se lancer dans une activité (aller marcher, courir, faire du ménage …) mais le simple fait de savoir que je vais pouvoir en profiter pour écouter un livre audio et bien cela suffit à me donner l’impulsion de m’y mettre.

 

La lecture audio permet de lire les livres qui nous rebutent

 

Dans mon cas, ce sont les classiques avec beaucoup de descriptions, les livres trop épais ou qui semblent difficiles d’accès, qui me donnent quelques appréhensions de lecture. Ahah oui ce n’est pas parce que je suis aussi blogueuse littéraire que ce genre de difficultés m’épargnent.

J’aimerais avoir le courage de me lancer dans de tels livres mais je n’y arrive pas et je renonce très vite au bout de quelques pages. J’ai remarqué là aussi que la chaleur et l’intonation de la voix de celui/celle qui lit, “lisse” ces difficultés. Le texte qui semblait aride ou insurmontable semble prendre vie, je l’entend autrement.

Cela faisait des années que “La peste” de Camus me résistait. Avec le confinement, je me suis dit que j’allais tenter l’expérience de sa lecture audio pendant mon heure de sortie. Ce livre s’est révélé passionnant. J’ai tellement aimé que désormais je me sens même prête à lire le livre pour la beauté de la plume de Camus.

De la même manière, parce qu’il est trop épais et lourd, le livre “Sapiens” de Yuval Noah Harari me rebutait. Pourtant j’avais très envie de le lire ! Sa lecture audio que je viens d’entamer me permet donc de contourner cette appréhension.

Idée : La lecture audio peut être une idée pour vos adolescents qui sont réticents à la lecture d’œuvres imposées.

 

MON BILAN sur les livres audios ?

 

Je me dis que j’ai perdu pas mal de temps à camper sur mes positions (comme c’est souvent le cas) et que je me suis bêtement privée des bénéfices de la lecture audio.

Je pense que cela a aussi beaucoup à voir avec notre relation au temps et à ce qui relève de nos croyances sur la productivité. Le fait que j’ai complètement modifié ma relation à celui-ci est certainement un élément qui m’a permit de m’ouvrir positivement aux livres audio.

Attention par contre, à ne pas tomber dans le piège inverse, de vouloir obsessionnellement occuper tous ses temps morts avec des livres audio (ou autre chose) car notre esprit a aussi besoin de souffler.

Pour ma part, je n’écoute pas de livre audio systématiquement lorsque que je marche et je n’en écoute jamais en voiture, tout simplement car je sais que ce sont des moments où mon esprit s’évade, qu’il se met en roue libre, trouve des solutions, gagne en clarté ou devient particulièrement créatif.

La plupart du temps j’essaye de m’écouter, d’entendre ce qui me fait envie et quand je sens que mon mental choisit un peu trop la piste de la facilité (la playlist musicale), je m’impose de panacher musique/livres audio/ podcasts. Si je sens que je n’accroche pas, je n’insiste pas, c’est qu’il a vraiment besoin de décrocher et là, rien ne vaut le silence.

Notre cerveau a besoin de ces moments off et pas seulement lorsque nous dormons.

 

L’expérience du livre audio vous tente ?

 

 

Lire des livres audio

6 Comments

    • Emma

      Je comprends, il m’a fallu trouver l’angle pour les écouter pour y parvenir car tout comme toi c’était assoupissement garanti à chaque tentative. Parfois on a un déclic, on ne sait pas trop pas trop pourquoi. Le tout, c’est de ne jamais vraiment fermer la porte et de sans cesse essayer 🙂

    • Emma

      Coucou Cécile,

      J’utilise Audible et Lizzie, je crois que c’est plus ou moins pareil pour les prix mais je trouve plus de titres étrangers qui m’intéressent sur Audible. Lizzie fait partie du groupe Editis (Pocket, Les Escales …) et l’abonnement est moins cher. Bref, ils ont chacun leurs avantages, c’est à toi de voir ce qui te convient le mieux 🙂

  • ayok57

    Ca fait bien longtemps que je m’adonne aux livres audio, j’ai commencé il y a presque une dizaine d’années je dirais et ça a bien comblé mes longs temps de route (en voiture) quand j’allais au travail notamment.
    Comme tu le décris, ça permet d’aller vers des livres qu’on n’aurait pas lus autrement, et je trouve ça chouette. J’ai plus de temps “d’audition” de livres que de “vraie” lecture donc ça me permet de joindre l’utile à l’agréable.
    A côté de cela j’écoute aussi pas mal de podcasts, notamment le matin au réveil. Mais il est vrai que ça ne doit pas se faire au détriment d’écouter, tout simplement, de la musique ou de faire d’autres activités, créatives par ex. Ou au détriment de ne rien faire… Tout est une question de mesure, finalement 🙂

    • Emma

      Coucou Anne-France,
      Ouiii je regrette d’avoir bloqué si longtemps à ce sujet car comme tu le soulignes, ce ne sont pas les occasions de trouver du temps pour écouter qui manquent dans nos vies et donc de joindre l’utile à l’agréable. Mais tout comme recommencer à lire m’avait demander de consentir un effort, écouter des audios (ou des podcasts) requière aussi un effort semblable, au départ. Le tout c’est effectivement de trouver un équilibre entre tout ♥.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :