Sauf – Hervé Commère

Hervé commère -Sauf

Sauf” d’Hervé Commère est le dernier polar que j’ai lu sur l’année 2020. Ahah cela fait drôle de dire ceci, cela donne un côté assez définitif  à cette déclaration L’occasion pour moi de découvrir cet auteur mais aussi  de réaliser que j’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture et d’en tirer la conclusion, que je devrais bien trouver un peu de temps pour lire davantage de polar en 2021.

 

Thème : Polar, thriller, Norvège, Paris, incendie, drame familial, orphelin, secrets de famille, mensonges, folie, Hervé Commère.

Hervé commère - sauf

Résumé de l’éditeur

 

“Une odeur de jasmin s’échappe de l’album de velours rouge. Mathieu, 48 ans, ose à peine en tourner les pages : toute son enfance repose là, intacte, sur les photos du manoir breton qu’il occupait avec ses parents. C’était avant l’été 1976, avant l’incendie qui devait dévorer son père, sa mère, et toute la maisonnée…
De fait, cet album ne devrait plus exister. Cet album qu’une mystérieuse inconnue vient pourtant de brader, pour cinq euros, au dépôt-vente qu’il dirige. À son intention, sans doute, mais pourquoi, et pourquoi maintenant ? Sous les cendres du passé, le feu du secret n’a pas dit son dernier mot..”

 

Pourquoi  “Sauf” d’Hervé Commère est un livre à lire ?

 

Pour les rebondissements de ce drame familial qui nous fait voyager de Paris à la Norvège

Pour la découverte de cet auteur (que personnellement je ne connaissais pas… mais suis-je vraiment une référence en matière de polars ?…J’en doute ahah)

Mon avis sur “Sauf”d’Hervé Commère

 

A quoi tient la décision de se mettre à lire un polar quand on n’a plus l’habitude d’en lire ?

J’avoue que j’avais rangé ce livre dans la pile à lire “peut attendre” ! Mais vous avez tellement nombreux.ses à me dire qu’il valait le coup, que vous aviez adoré cette lecture, que je l’ai récupéré.

Et puis, j’ai suivi la rencontre en ligne organisée par le Gang polar Pocket que je vous avais invité à rejoindre dans ma story Instagram et j’avoue que la personnalité sympathique de l’auteur, sa manière de parler de son processus d’écriture et de sa vie, puisqu’il tenait un bar avant de devenir un auteur à succès (un peu comme Murakami !), ont achevé de me décider.

Un bon polar, c’est un livre qu’on ne lâche pas.

Si l’auteur sait nous transporter de rebondissement en rebondissement sans nous perdre ou nous faire interroger sur la crédibilité de son histoire, c’est gagné !

Ça tombait bien, j’avais justement besoin de lire sans penser à rien , juste d’entrer dans une histoire et de me laisser porter. Ce titre est arrivé au bon moment, mais c’est souvent le cas des livres, non ?

L’histoire pour faire simple, c’est celle de Mathieu, 48 ans, qui après une vie chaotique, un petit tour par la case prison, s’est rangé et exploite tranquillement un dépôt-vente.

Tout va bien jusqu’au jour, où une mystérieuse cliente laisse un album de famille qu’il reconnait comme le sien mais qui devrait avoir brûlé avec la maison de son enfance, incendie dans lequel ses parents ont perdu la vie. Et si rien n’avait brûlé ?

L’incendie criminel de sa propre maison, des hommes armés qui s’enfuient mystérieusement, tous ces faits étranges attisent la curiosité de Mathieu. Il veut comprendre pourquoi tout d’un coup on s’intéresse à lui et à cet album photo, et ce qu’il va découvrir est tellement loin de ce qu’on pouvait imaginer, que je ne vais pas vous en raconter davantage.

Inutile de vous dire, qu’on prend bon nombre de chemins sans issues avant d’arriver au bout de cette histoire et que l’auteur, Hervé commère, a dû bien rire en nous imaginant nous y engouffrer.

Parfois, je me suis même dit qu’autant de catastrophes et de mystères était quand même exagéré mais l’une d’entre vous (coucou Catherine !) m’a rappelé quelque chose qu’il avait dit lors de son interview : ce qui l’intéresse c’est de prendre des personnages ordinaires auxquels il arrive des choses extraordinaires.

Finalement, le contrat est rempli ! Smile

 

Combien de temps est-on le produit de son enfance ?

 

Question intéressante que soulève l’auteur au passage de ce thriller familial complexe …

 

Marie Inkerman m’a posé la question quand nous étions dans le manoir en Norvège, et je n’ai toujours pas la réponse. Ce que je sais, c’est qu’on peut faire un choix entre ce que l’on conserve ou non

 

Bilan de ma lecture

 

“Sauf” d’Hervé Commère est un bon polar que je me suis régalée de lire. Vous m’en avez recommandé un autre qui emporte l’adhésion générale et que donc je vais vous le mettre ci-dessous dans les recommandations de lectures.

A lire pour les personnages attachants et l’histoire à rebondissements ♥♥♥

 

A lire aussi – idées lecture

 

Le polar d’Hervé Commère que vous avez été nombreuses à me conseiller est “Ce qu’il nous faut, c’est un mort”. Pas la peine de préciser que je vais également le lire.

Je ne suis pas (encore) une grande lectrice de polars donc je ne peux que vous conseiller Surface d’Olivier Norek, ou sa célèbre trilogie, qui est aussi une excellente manière de débuter avec le polar si ce n’est pas votre genre de lectures :  Code 93, Territoires, Surtensions. 

Sinon j’ai été scotchée par le talent de Franck Thilliez dont j’ai lu dernièrement “Le manuscrit inachevé”.

 

 

Si vous voulez me conseillez des bons titres de polars, c’est le moment. Je prends !

 

 

 

Sauf - Hervé Commère

 

Sauf

“Sauf” d’Hervé Commère est le dernier polar que j'ai lu sur l'année 2020. Ahah cela fait drôle de dire ceci, cela donne un côté assez définitif  à cette déclaration… L’occasion pour moi de découvrir cet auteur mais aussi  de réaliser que j’ai pris beaucoup de plaisir à cette lecture et d’en tirer la conclusion, que je devrais bien trouver un peu de temps pour lire davantage de polar en 2021.

URL: https://livresalire.com/sauf-herve-commere/

Auteur: Hervé Commère

Auteur: Emma

Format: https://schema.org/Paperback

Note de l’éditeur/éditrice :
3

4 commentaires

  1. Je ne connaissais pas du tout mais je me le note, il a l’air pas mal!
    Suite à ta chronique j’avais lu “Surface” d’Olivier Norek et je l’ai beaucoup aimé aussi.
    Des polars il y en a beaucoup de pas mal, je te conseillerai “Robe de marié” de Pierre Lemaître et “les Morsures de l’ombre” de Karine Giebel, entre autres, pour ceux que j’ai lus.
    Et c’est drôle tu m’as fait me rendre compte que j’aimais beaucoup ça, les polars..!

    1. Coucou Anne-France
      Même chose de mon côté, je me suis rendue compte que je ne lisais plus de polars alors que plus jeune j’adorais ça.
      Probablement cette idée stupide de vouloir lire utile ou intelligente qu’on nous inculque à l’école qui fait qu’on finit par se dire que ce ne sont pas des lectures sérieuses, même malgré nous.
      Je crois que “Les morsures de l’ombre” c’est le seul titre que j’ai lu de cette auteure car une bookstagrammeuse me l’avait offert. Je note “Robe de mariée” qui m’a l’air fameux et que vous êtes plusieurs à m’avoir chaudement recommandé ce qui est très bon signe 🙂
      Hervé Commère est une chouette révélation et si tu ne l’as pas encore lu chez Norek, “Entre deux mondes” est d’une puissance incontournable, son meilleur à mon avis.
      Bisous ♥

      1. Coucou Emma,
        très bien, je me note “entre deux mondes” que je n’ai en effet pas encore lu.
        Tu as raison à l’école on nous apprend à lire utile alors que c’est dit un peu partout que, peu importe ce qu’on lit (BD, manga, magazine…) le principal est de lire. Si en plus tu y prends du plaisir, c’est tout bénéf!
        Merci pour ton travail – même si je ne commente pas à chaque fois, j’ai toujours plaisir à te lire, ici ou sur Instagram (même si là-bas les publications vont un peu trop vite pour moi!).
        Je te souhaite un bon WE.
        Bisous!!

        1. Merci beaucoup Anne-France ♥
          Je comprends pour Instagram ! Je vois passer tes likes ou tes commentaires quoi qu’il en soit et je sais qu’écrire par ici te convient mieux.
          C’est moi qui te remercie infiniment pour ta grande fidélité et tous ces messages que tu ne manques jamais de laisser ♥

Laisser un commentaire