blog littéraire, anne gaelle huon, le bonheur n'a pas de rides
Roman,  Roman feel-good

Le bonheur n’a pas de rides – Anne-Gaelle Huon

Un roman feel good où les grands-mères ronchons, fureteuses, armées de piques ironiques et d’une bonne dose de caractère exécrable ont la vedette, mais qui se laisse boire comme du petit lait Winking smile

Thème : grand-mère, roman feel good, maison de retraite, vieillesse, secrets, solidarité intergénérationnelle,amour,tendresse, amour de jeunesse.

 

Anne gaelle Huon- Le bonheur n'a pas de rides -Blog littéraire (2)

Le bonheur n’a pas de rides–Anne-Gaelle Huon

 

 

Résumé de l’éditeur

 

Le plan de Paulette, quatre-vingt-cinq ans, semblait parfait : jouer à la vieille bique qui perd la tête et se faire payer par son fils la maison de retraite de ses rêves dans le sud de la France. Manque de chance, elle échoue dans une auberge de campagne, au milieu de nulle part.
La nouvelle pensionnaire n’a qu’une idée en tête : quitter ce trou, le plus vite possible ! Mais c’est compter sans sa nature curieuse et la fascination que les autres résidants, et surtout leurs secrets, ne tardent pas à exercer sur elle. Que contiennent en effet les mystérieuses lettres trouvées dans la chambre de monsieur Georges ? Et qui est l’auteur de l’étrange carnet trouvé dans la bibliothèque ?
Une chose est certaine : Paulette est loin d’imaginer que ces rencontres vont changer sa vie et peut-être, enfin, lui donner un sens.

 

Pourquoi “Le bonheur n’a pas de rides” de Anne-Gaelle Huon est un livre à lire ?

 

Parce que c’est frais comme un rosé pamplemousse une chaude soirée d’été et que ça sent le sud.

Mais surtout parce que je pense que c’est bien que quelqu’un écrive pour redonner une vraie place aux personnes âgées dans cette société qui n’aime pas la vieillesse, qui cache ses vieux et préfère oublier ce qu’ils ont à nous transmettre. J’ai tendance à penser qu’ils sont souvent bien plus drôles et légers que beaucoup de trentenaires et quarantenaires (ahah oui c’est vrai ! Je prépare le terrain pour mes vieux jours, j’aimerais bien être suffisamment considérée pour ne pas finir trop vite placée dans un mouroir)
 

Mon avis

Lu l’année dernière dans une période où tout n’était pas forcément top, je n’avais pas eu envie, ni le courage d’écrire une chronique dessus alors je me rattrape aujourd’hui. C’est l’avantage avec les livres,  ils n’ont pas de date de péremption Winking smile

Bref ! Que je l’ai détesté cette mamette aux airs pincés qui manipule sans vergogne son entourage pour obtenir d’être placée dans la maison de retraite de ses rêves. Maison de retraite de luxe, cela va de soi … Alors forcément, quand ses plans échouent et qu’elle se retrouve dans un établissement dans un trou paumé, bien loin des standings exigés par cette vieille tyrannique, on rigole doucement. Ce n’est que justice !

Mais dans cette maison de retraite on y croise des êtres humains avec des histoires émouvantes, parfois lourdes, et une jolie solidarité Alors la Paulette, (sorte de Tatie Danièle en plus glam et smart), il va bien falloir qu’elle s’humanise un peu et qu’elle descende de son piédestal pour “ramer” avec le reste de la bande.

Entre Yvon l’aubergiste soucieux de faire tourner sa cambuse, Nour la cuisinière, la douce Juliette, et les autres pensionnaires (Marceline, Léon, Monsieur Georges qui dissimule de bien mystérieuses lettres), la Paulette, dont les 85 ans ne semblent pas affecter le moins du monde sa manie de fureter partout pour débusquer les secrets des autres, trouve largement de quoi sustenter son sens de la curiosité. Sa nouvelle existence prend forme . Finalement prendre la poudre d’escampette n’est plus une priorité… Et puis la vie réserve souvent bien des surprises au tournant …

 

Ça fait du bien quand l’enfance rattrape ceux qui font semblant de n’en avoir jamais eu

 

Un roman léger, divertissant, attendrissant, émouvant, à l’écriture fluide. Anne-Gaëlle a même réussi à me tirer deux ou trois larmes sur les dernières pages. Pourtant j’avoue que j’étais dubitative en ouvrant ce livre, je ne savais pas trop quoi en penser, les mamettes en littérature ce n’est pas forcément ma tasse de thé et je n’aimais pas la couverture de l’édition grand format (oui, oui moi aussi je ferais une parfaite mémé bougon !! Winking smile). Par contre, j’adore celle des éditions livre de poche ! Et comme souvent avec les personnes âgées, j’ai passé un très bon moment ! Smile

Anne-Gaëlle sait vendre comme personne le bonheur qu’il y a à partager des moments simples et des petits bonheurs de tous les jours. Comme elle nous apprend à ne pas s’arrêter aux apparences pour aller gratter à la porte du cœur. Je comprends mieux maintenant son succès. Il n’est jamais trop tard pour lire Anne-Gaëlle Huon. Allez hop, j’ouvre son dernier titre qui m’attend sur ma PAL d’été que j’ai à peine eu le temps d’entamer tant l’été est passé vite ! …

 

 Bilan 

Un livre à lire si vous avez de la tendresse pour les personnes âgées, et même si vous n’en avez pas, car ça pourrait vous faire changer d’avis. Smile C’est drôle, pétillant et émouvant ♥♥

 

 

Vous aimez ce genre de lecture ?

 

Anne-Gaelle Huon - Le bonheur n'a pas de rides

 

 

ACHETER SUR AMAZON / RAKUTEN
Recherches utilisées pour trouver cet article, anne gaelle huon blog

4 Comments

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :