Oh-happy-days-bondoux
Lectures

Oh happy day- JC Morvelat et AL Bondoux

“Oh happy day” de Jean-Claude Morvelat et Anne-Laure Bondoux est la suite que j’attendais ! Je ne sais pas si vous avez aimé autant que moi “Et je danse aussi” mais si c’est le cas, vous allez être ravis.es de retrouver ces deux personnages.

Thème : Roman épistolaire, amour, reconquête, pervers narcissique, Anne-Laure Bondoux, Jean-Claude Morvelat.

 

Livre oh happy days Bondoux

 

Résumé de l’éditeur

 

“Après le best-seller Et je danse aussi, découvrez le nouveau roman irrésistible d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourlevat.

Il y a quatre ans, l’écrivain Pierre-Marie Sotto est tombé amoureux de son admiratrice Adeline Parmelan. Puis il y a eu le “ grand malheur “. Et un très long silence. Soudain, une envie irrépressible le prend de lui écrire à nouveau. Prétexte ou pas, il a absolument besoin de son petit carnet noir, sans doute oublié chez elle. Il y aurait dedans la phrase qui lui permettra d’écrire son prochain roman. Seulement voilà, le moment est mal choisi. Adeline va déménager au Canada. Avec le nouvel homme de sa vie. Et elle n’a aucune envie de lui répondre, et encore moins à propos de ce fichu calepin…”

 

Pourquoi  “Oh happy day” est un livre à lire

 

Parce que c’est un roman épistolaire, et qu’on aime ça !

Pour la fraicheur et l’humour de ces deux-là.

 

Mon avis sur “Oh happy day”

 

Quel plaisir de retrouver Pierre-Marie Sotto et Adeline ! (et l’écriture d’Anne-Laure Bondoux et Jean-Claude Mourvelat !)

Il est vrai que la fin du volume précédent nous laissait un peu frustrés.ées, il semblait évident qu’il fallait une suite.

Cependant les suites ne sont pas toujours réussies, j’avais donc un peu d’appréhension en ouvrant ce titre mais très rapidement, on est pris dans les filets de cette correspondance pétillante et pleine d’humour, malgré les (gros) aléas que la vie réserve à nos deux “héros”.

Est-ce que Pierre-Marie et Adeline vont réussir enfin à concrétiser leur histoire d’amour ?

Ce n’est pas dit !

Et ne comptez pas sur moi pour vous en révéler davantage.

4 ans ont passé et Adeline a fini par se faire une raison.

Elle a rencontré le beau et jeune Ben qui l’embarque pour une nouvelle vie au Canada et elle s’est décidé à vendre sa précédente correspondance avec l’auteur couronné de prix, qui l’a lâchement largué.

C’est comme dans la vie ! C’est quand tout va bien, que le grain de sable s’insinue pour gripper le mécanisme.

Pierre-Marie choisit précisément ce moment pour apparaître à nouveau dans la vie d’Adeline et celle-ci va avoir la faiblesse de se laisser faire.

On retrouve leurs savoureux échanges piqués d’humour et de tendresse à peine dissimulée.

C’est reparti pour un tour !

 

“Une prière de saint François d’Assise était punaisée sur la porte. “ C’est en se donnant qu’on reçoit. C’est en s’oubliant qu’on se trouve. C’est en pardonnant qu’on est pardonné. C’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.” Comme le lui avait dit sœur Elisabeth de la Trinité dès le premier jour, le seul risque qu’elle courait en venant ici était de rencontrer Jésus. Aucune chance, avait pensé Adeline, tout en admettant que cela devait être extrêmement reposant d’aimer un type mort depuis deux mille ans. Celui-là, au moins, ne pouvait ni vous maltraiter, ni vous larguer, ni vous voler votre passeport et la moitié de vos économies.”

 

Même si au final on aborde des thèmes profonds comme l’emprise amoureuse, la violence, la dépression, j’ai adoré la manière de les dédramatiser et de les régler; imaginés par Sotto qui n’est jamais à court d’idées en la matière.

Autant vous dire que “Oh happy day” est une lecture parfaite pour les vacances mais aussi pour affronter la rudesse des premiers frimas du changement de saison (surtout si vous vivez dans le noooord ).

Même si ce livre peut se lire sans avoir lu le précédent titre, car les faits principaux sont bien rappelés au fur à mesure du déroulé de l’histoire, je ne saurais trop vous conseiller de les lire dans le bon ordre, c’est quand même plus sympa.

Je dirais même, quelle chance de pouvoir lire les deux volumes d’une traite et de ne pas avoir à patienter pour connaitre la suite !

 

Bilan de ma lecture

 

“Oh happy day” de Jean-Claude Morvelat et Anne-L Bondoux est un livre à glisser dans le sac de toute rentrée pour l’aborder d’un pied léger et optimiste.

Un livre addictif et anti-morosité, ça peut servir.

A lire si vous aimez les romans épistolaires, l’humour, les histoires d’amour ♥♥♥

 

A lire aussi – idées lecture

 

Forcément je vous conseille le premier tome “Et je danse aussi” des mêmes auteurs.

Je vous conseille également le magnifique “L’aube sera grandiose” d’Anne-Laure Bondoux. C’est un roman jeunesse mais cela ne doit pas vous rebuter. Je crois même que Folio n’a pas édité la version poche dans la catégorie jeunesse, c’est dire qu’il a dépassé ce cadre.

Si vous aimez les romans épistolaires, je peux vous recommander dans le même style “Quand souffle le vent du nord” et “La septième vague” de Daniel Glattauer.

Plus feel good mais très sympa, le premier roman de Samuelle Barbier “La sirène et le scaphandrier” pourrait aussi vous plaire. Je vous laisse découvrir ma chronique

Dernièrement j’ai lu avec un immense plaisir, le roman épistolaire écrit par Cécile Pivot “Les lettres d’Esther”, l’histoire d’une libraire qui pour surmonter la disparition de son père, décide d’animer un atelier d’écriture par lettres interchangées entre les différents participants. Thérapeutique et plein de douceur.

 

Vous avez lu leur précédent titre ?



Oh happy day - AL Bondoux et JC Mourvelat

 

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :