blog litteraire chronique Mamma Maria
Lectures,  Roman

Mamma Maria – Serena Giuliano

Ce lumineux roman de Serena Giuliano,Mamma Maria“, pourrait entrer dans la catégorie “Que lire pendant le confinement”.

Ainsi on s’échapper pour quelques heures dans ce petit village de la côte amalfitaine et l’on se retrouve dans ce petit bar où officie généreusement Maria pour y partager un verre, un café ou une partie de Scopa pendant que Sofia nous conte ses aventures et celles de ceux qui viennent s’y attabler chaque jour.

Parce qu’il s’en passe des choses là-bas et on ressort de ce livre avec un petit supplément d’âme, la sensation qu’on pourrait effectivement faire plus, que ce n’est pas si compliqué le bonheur quand on laisse tomber ses peurs.

Thème : Solidarité, côte amalfitaine, Italie, migrants, humanité, racisme, droit d’asile, Spritz, Serena Giuliano.

 

Blog littéraire Serena Giuliano Mamma Maria

MAMMA MARIA – SERENA GIULIANO

 

 

Résumé de l’éditeur

 

Ciao, Sofia, qu’est-ce que je te sers ? Comme d’habitude ? Et j’ajoute un cornetto, parce qu’il faut manger, ma fille !
– Oui, merci, Maria. ”
Je m’installe en terrasse, face à la mer, comme chaque matin depuis que je suis de retour en Italie. J’aime bien travailler au son des tasses qui s’entrechoquent. Et, au Mamma Maria, j’ai toujours de la compagnie. Il y a ceux qui viennent tuer le temps. Il y a les enfants qui rêvent devant le comptoir à glaces. Il y a les ados qui sirotent un soda, monsieur le curé, et, surtout, mes partenaires de scopa.
Ici, on vient échanger quelques mots, partager un apéro, esquiver la solitude ou écouter Celentano. Moi, je viens pour me persuader que j’ai bien fait de quitter Paris… et l’autre abruti.
Il fait quand même meilleur ici.
Et puis, on cherche aussi à profiter de la bonne humeur (ou non) de Maria, qui mène, comme une mamma, tout ce petit monde à la baguette.
Bref, j’ai enfin retrouvé mon village paisible.
Enfin, paisible jusqu’au jour où…”

 

Pourquoi  “Mama Maria” de Serena Giuliano est un livre à lire?

 

Parce que c’est un livre qui fait du bien, plein de lumière, de sourire, de partage et générosité et que franchement en ce moment on en a bien besoin.

Pour le regard différent que Serena Giuliano nous invite à porter sur les migrants, ce qui se passe en Italie mais aussi sur ce que chacun d’entre nous peut faire au quotidien pour que ça aille mieux.

 

Mon avis

Après le succès de Ciao Bella que j’ai notamment pu conseillé à quelques unes d’entre vous car je trouvais que c’était un roman introspectif, déculpabilisant et utile qui pouvait aider à aller mieux, je me demandais dans quelle direction allait se diriger l’écriture de Serena Giuliano.

En Italie, forcément ! J’aurais dû m’en douter ! Winking smile On ne renie pas ses origines quand elles sont aussi vivaces et qu’elles construisent son identité.

Et j’ai été emportée, épatée aussi, car pour avoir suivi le point de départ de ce livre sur les réseaux sociaux, je sais qu’elle l’a écrit vite. Et ça se sent car il y a une fluidité naturelle du récit, un rythme enlevé loin de l’indolence présumée des italiens. On a même la bande son ! (vous pouvez d’ailleurs trouver la playlist sur mon compte Spotify ). Maria a l’énergie d’une Serena à laquelle elle doit sûrement beaucoup.

On quitte le terrain introspectif pour une belle histoire de solidarité humaine et d’humanité entrecoupée de belles cartes postales de cette cote amalfitaine (que je rêve désormais de découvrir !).

 

Blog littéraire Mamma Maria Serena Giuliano

 

C’est donc une invitation au voyage mais pas que !

Car l’Italie c’est aussi un régime politique de droite et la montée du racisme, les migrants qui déferlent sur ses côtes et dont on ne sait que faire. A travers la douloureuse histoire de Souma et de son petit garçon, un migrant redevient avant tout un être humain avec une histoire et non plus un mot effrayant agité par les médias et les politiques. Rappelons que c’était également le pari d’OLivier Norek avec “Entre deux mondes”, que de réveiller notre empathie d’être humain à l’égard de ces autres êtres vivants, nos frères et sœurs, que sont les migrants ou encore de Benoit Cohen avec l’histoire de “Mohamad, ma mère et moi”.

D’ailleurs des histoires d’êtres humains, il y en a à chaque page du roman de Serena Giuliano, car Maria dans son café “Mamma Maria”, materne tout un chacun, veille sur les anciens, sermonne les plus jeunes qui déraillent, offre des glace et de la magie aux enfants, un petit bout d’humanité à ceux qui n’ont pas forcément l’habitude d’en recevoir. Dans ce café tout le monde se parle, il n’y a pas de frontières générationnelles ou de places réservées aux hommes ou aux femmes, c’est vivre ensemble et ça fait du bien !

On y parle aussi de l’absurdité de la disparition des bidets (et avec ce qui se passe en ce moment avec le PQ, on comprend mieux que ça peut être utile d’en avoir un chez soi ^-^)  de cuisine italienne , de Spritz , de jeux de cartes, de mecs qui ne s’engagent pas, de Benoit (travailler dans une maison d’édition, ça peut aussi mener à la postérité !Open-mouthed smile), de la vieillesse qui isole, de mains tendues, d’engagement dans le quotidien, de solidarité humaine, de soleil et bien sûr de l’Italie…. Bref Serena confirme qu’elle n’est pas qu’italienne mais aussi une auteure dont l’humanité et l’authenticité m’émeut un peu plus à chaque ouvrage.

 

Bilan 

Des personnages attachants, une histoire qui vous embarque, une couverture pleine de poésie, il va être difficile de ne pas succomber. Serena Giuliano a réussi à nouveau son pari, celui de devenir une écrivaine à part entière !

J‘ai aimé encore davantage celui-ci que son précédent roman car elle a su s’éloigner de l’introspection pour nous conter une histoire qui lui ressemble.

Livre à lire pour son humanité, sa générosité mais aussi son regard si actuel sur la situation en Italie et les migrants. Un livre qui fait du bien dans le contexte actuel ♥ 

 

 

Vous aussi, vous l’attendiez le nouveau Serena Giuliano ?

 

Serena Giuliano - Mamma Maria

 

 

 

 

Avis lecture Serena Giuliano - Mamma Maria Avis lecture Serena Giuliano Mamma MariaBlog littéraire - avis lecture - Serena Giuliano - mamma MariaSerena Giuliano - Mamma Maria -Blog littéraire

/>

 

 

Mamma Maria - Serena Giuliano - Livresalire

Ce lumineux roman de Serena Giuliano, "Mamma Maria", pourrait entrer dans la catégorie “Que lire pendant le confinement”.

URL: https://livresalire.com/mamma-maria-serena-giuliano/

Note de l’éditeur :
3

2 Comments

  • ayok57

    La couverture du livre est d’un joli!!
    J’avais beaucoup aimé Ciao Bella, que j’avais écouté en livre audio.
    Celui-ci pourrait donc très certainement aussi me plaire – à l’occasion!

    • Emma

      Coucou Anne-France
      Ouiii ! je pense que c’est même la lecture parfaite pour cette période, histoire de se dépayser et de faire rentrer un rayon de soleil chez soi qui aide à penser à autre chose.
      En attendant, prends bien soin de toi et à très vite ;-)♥

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :